Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

143 - QOC 2000-119 Question de Mmes Cécile SILHOUETTE et Sylvie SCHERER, élues de "Ensemble pour une gauche alternative et écologiste", à M. le Maire de Paris au sujet de la réhabilitation du château ouvrier, 69-71, rue Raymond-Losserand (15e)

Débat/ Conseil municipal/ Février 2000


M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - Nous passons à la question de Mmes Cécile SILHOUETTE et Sylvie SCHERER à M. le Maire de Paris au sujet de la réhabilitation du château ouvrier, 69-71, rue Raymond-Losserand (15e).
Je vous en donne lecture :
"En novembre 1997, M. le Maire de Paris s'engageait à réhabiliter le château ouvrier situé 69-71, rue Raymond-Losserand (14e). Les occupants avaient reçu la promesse écrite de la Ville de Paris, de la mairie d'arrondissement et de la S.E.M.E.A. XV, aménageur, d'être relogés provisoirement dans les nouveaux bâtiments de la zone d'aménagement concerté "Didot", le temps de réhabiliter le château ouvrier.
Aujourd'hui, 8 foyers, inquiets sur leur devenir, vivent dans des conditions extrêmement difficiles : humidité, fuites d'eau, trous dans le plancher, parties communes délabrées, fenêtres cassées, absence d'éclairage dans l'escalier, etc.
Aucun relogement acceptable n'a été proposé par les services de la Ville.
Mmes Cécile SILHOUETTE et Sylvie SCHERER demandent à M. le Maire de Paris d'intervenir pour obtenir le relogement, dans le quartier proche et avec un loyer adapté, des 8 foyers concernés."
Je vous donne la réponse au lieu et place de M. Michel BULTÉ, adjoint.
Les auteurs de la question relèvent que "huit foyers inquiets sur leur devenir vivent aujourd'hui dans des conditions extrêmement difficiles au 69/71, rue Raymond-Losserand à Paris 14e", immeuble dit "Château Ouvrier" que la Ville de Paris s'est engagée à réhabiliter. Aucun relogement acceptable ne leur aurait été proposé.
A la date de livraison du programme de P.L.A. de la S.A.G.I., dans la Z.A.C. "Didot", rue du Château, en novembre 1999, 16 foyers résidant au 69/71, rue Raymond-Losserand étaient susceptibles d'être relogés dans des logements de type F1 à F3, catégorie P.L.A., 1 foyer qui relève de la catégorie P.L.I. ne pouvait être relogé dans ce programme.
La Ville de Paris a, pour sa part, mis à disposition, pour le relogement prioritaire de ces foyers, les 9 logements de type F1 à F2 dont elle disposait ; il est à noter que la Ville de Paris ne disposait sur son contingent d'aucun F3.
La Préfecture de Paris, sollicitée pour la mise à disposition des 8 autres logements nécessaires à cette opération a fait savoir, "qu'étant donné la pénurie de logements sociaux et très sociaux dans ce secteur", elle donnait son accord pour réserver 4 logements de son contingent, uniquement de type F1 à F2, correspondant aux droits de réservation qu'elle obtiendra sur le programme réhabilité du "Château Ouvrier".
A ce jour, sur les 16 foyers relevant du plafond P.L.A., 9 candidats parmi les plus âgés ont d'ores et déjà été relogés dans le programme de la S.A.G.I.
6 autres candidats font encore l'objet de propositions sur le programme de la S.A.G.I. ou sur un logement P.L.A. dans le quartier.
En conséquence, seul un candidat qui n'a pas encore confirmé son souhait (F1 ou F3) n'a pas encore reçu de proposition, de même que le foyer qui relève du plafond P.L.I., qui se verra formuler rapidement une proposition correspondant à ses souhaits et à sa situation.