Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 1995
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

43 - QOC 95-138 Question de M. Michel VION, Mme Martine DURLACH, M. Henri MALBERG et des membres du groupe communiste à M. le Maire de Paris à propos des séjours d'aventure proposés par les centres de loisirs.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 1995




M. LE MAIRE DE PARIS.- Nous examinons à présent la question orale posée à M. le Maire par les membres du groupe communiste à propos des séjours d'aventure proposés par les centres de loisirs.
Je vous en donne lecture :
"De 1.000 à 1.500 familles, pourtant munies d'une convocation remise par leur maire d'arrondissement ou les centres de loisirs, n'ont pas pu faire inscrire cette année leurs enfants dans les séjours d'aventure faute de places suffisantes.
Ces convocations délivrées sur la base de 1,4 enfant par foyer, alors que la moyenne approche 1,9, ont minoré les demandes et aboutit ainsi à créer une situation privant des milliers de jeunes Parisiens des quartiers populaires du bénéfice d'un séjour de vacances apprécié. Cette situation ne doit pas perdurer.
Elle justifie pleinement la demande formulée par les parents depuis plusieurs années d'un doublement des places disponibles, alors que 10.000 places pour 190.000 enfants concernés sont actuellement offertes aux familles parisiennes.
Aussi, M. Michel VION, Mme Martine DURLACH, M. Henri MALBERG et les membres du groupe communiste demandent-ils à M. le Maire de Paris les mesures et les dispositions budgétaires qu'il compte prendre pour augmenter sensiblement le nombre de places disponibles et atteindre progressivement le doublement, soit 20.000 séjours."
Je vous communique les éléments de réponse au lieu et place de M. Claude GOASGUEN, adjoint.
La Mairie de Paris propose chaque été près de 10.000 places de séjours d'aventure aux enfants parisiens âgés de 3 à 14 ans. L'inscription s'effectue à la Direction des Affaires scolaires, après avoir retiré au préalable une convocation. Le retrait de cette convocation s'est déroulé en 1993 et en 1995 dans les 20 mairies d'arrondissement.
Cette année, les mairies d'arrondissement et la Direction des Affaires scolaires ont fourni un effort important afin que la procédure de distribution des convocations se déroule dans de bonnes conditions, en ouvrant les mairies un samedi matin et en réduisant les délais d'attente.
Par ailleurs, un effort particulier a été entrepris depuis 1994, afin de toucher directement les enfants fréquentant les centres de loisirs et qui correspondent principalement à des familles dont les deux parents travaillent ou à des familles monoparentales. Dans ce cas, les convocations sont distribuées aux familles par l'intermédiaire des animateurs de centre de loisirs. Cette facilité a permis aux familles les plus utilisatrices des activités périscolaires de la Mairie de Paris de s'inscrire aux séjours d'aventure sans pour autant défavoriser les autres familles puisque des quotas de places leur étaient réservés dans tous les séjours et toutes les tranches d'âge.
Enfin, les séjours d'aventure ne sont qu'une des formules du large dispositif d'accueil des enfants de moins de 15 ans mis en place pendant l'été par la Mairie de Paris. Des journées "nature et découverte" sont également proposées sans inscription à l'avance et sans limitation de places. Dans ce cadre, la Direction des Affaires scolaires a entrepris un effort considérable visant à augmenter de 50 % le nombre des mini séjours de 2 à 5 jours organisés par les animateurs. Les familles n'ayant pu obtenir satisfaction pour une inscription en séjour d'aventure ont été dirigées vers les autres possibilités d'accueil proposées par la Mairie de Paris.