Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

9 - 2003, ASES 344 G - Subvention d'investissement complémentaire à l'association "ADECA 75" (association pour le dépistage des cancers à Paris" (15e). - Montant : 49.484 euros

Débat/ Conseil général/ Novembre 2003


Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Nous passons au projet de délibération ASES 344 G qui concerne l'association "ADECA 75".
Mme Corine BARLIS est inscrite. Je lui donne la parole.
Mme Corine BARLIS. - Merci, Madame la Présidente.
Je souhaitais intervenir rapidement sur ce projet de délibération afin de signaler à quel point j'ai trouvé, lors du dernier Conseil d'administration de l'ADECA, encourageants les premiers résultats au bout de quelques mois d'action et d'activité de cette association puisque, d'ores et déjà, des Parisiennes ont eu la vie sauve grâce au dépistage du cancer du sein lancé par l'ADECA il y a quelques mois.
Les premiers débuts sont prometteurs ; il faut intensifier l'action et, d'ores et déjà, l'équipe de l'ADECA prévoit de relancer les Parisiennes qui n'ont pas répondu, pour le moment, au courrier qui leur a été adressé. Je trouve tout à fait normal que cette association ait pleinement les moyens de travailler, et j'espère que tous les Conseillers de Paris pourront, dans quelque temps, avoir un bilan de ces premiers mois d'activité de l'association parce que c'est une association qui travaille bien et les résultats sont à la hauteur de nos espérances, même s'il reste encore beaucoup de travail à faire.
Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Monsieur LHOSTIS, vous avez la parole.
M. Alain LHOSTIS, au nom de la 6e Commission. - Merci, Madame BARLIS, d'attirer à nouveau l'attention de notre Conseil sur un énorme investissement en matière de santé publique puisque, je le rappelle, 275.000 Parisiennes sont concernées par cette opération de dépistage du cancer du sein. Vous avez rappelé tout le travail collectif, auquel vous participez activement, que nous faisons avec l'association et qui est relayé dans les mairies, et notamment par la mairie du 9e.
C'est pour cela que vous me donnez aussi l'occasion de faire une mise au point : la presse s'est fait l'écho d'une déclaration d'une élue de l'opposition, membre du cabinet de M. Jean-François COPÉ, mettant en cause la présidence par Anne HIDALGO de l'Association parisienne de dépistage des cancers. Je rappelle que les statuts de cette association découlent du cahier des charges défini par le Ministre de la Santé et que le Préfet de Paris a confirmé le caractère légal de la présidence assurée par Anne HIDALGO ainsi que celle du poste de premier vice-président que j'occupe.
Par ailleurs, je veux souligner que si nous avons souhaité que ces deux postes soient occupés par la première adjointe au Maire et par l'adjoint chargé de la santé, c'est pour souligner l'engagement de toute la Municipalité dans la lutte contre le cancer, et notamment le cancer du sein, première cause de mortalité féminine tout particulièrement à Paris.
Aujourd'hui, loin de toute cette polémique, l'association dont le Conseil d'administration comprend également des élus de l'opposition municipale, travaille activement. C'est ainsi que parmi les femmes ayant déjà reçu une invitation au dépistage, 7.000 d'entre elles ont déjà passé une mammographie gratuitement. Nous souhaitons que la mobilisation de la collectivité parisienne pour cette grande cause de santé publique ne soit pas ternie par des polémiques politiciennes.
(Applaudissements sur les bancs de la majorité).
Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération ASES 344 G.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Qui s'abstient ?
Le projet de délibération est adopté. (2003, ASES 344 G).