Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

6 - 2003, DDEE 45 G - Autorisation à M. le Président du Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général, d'adhérer au "Réseau des territoires pour l'économie solidaire"

Débat/ Conseil général/ Novembre 2003


Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DDEE 45 G concernant l'adhésion du Département de Paris au "Réseau des territoires pour l'économie solidaire".
Je donne la parole à Mme GUIROUS-MORIN. M. Christian SAUTTER lui répondra.
Mme Isabelle GUIROUS-MORIN. - Merci, Madame la Présidente.
Chers collègues, c'est avec grand plaisir que j'interviens sur ce projet de délibération. Il faut savoir que dans le contexte de notre arrivée dans cette Municipalité en 2001, rien n'existait concernant l'économie solidaire. Mon groupe politique, bien évidemment, agit depuis bien longtemps dans ce domaine et nous avons eu un ministre, au sein du Gouvernement précédent, qui travaillait sur ce chantier.
Aujourd'hui, la situation du gel des emplois aidés et des subventions aux associations fait que ce secteur est particulièrement en difficulté. Je voulais donc saluer cette initiative de la Ville, suite à un v?u que nous avions déposé et qui avait été adopté lors d'un précédent Conseil en juin dernier, d'avoir pris l'initiative de présenter une demande d'adhésion au Réseau des territoires pour l'économie solidaire.
Je voulais dire également que nous avons été très intéressés par le travail déjà réalisé à la communauté urbaine de Nantes, qui est présidée par M. Jean-Marc AYRAULT, et au sein de laquelle M. Jean-Philippe MAGNEN porte ce dossier.
Cela confirme que lorsque l'équipe municipale a de la conviction et de la volonté, les choses se font et elles se font bien.
Je voulais aussi saluer l'efficacité de la Direction du Développement économique et de l'Emploi qui travaille avec beaucoup de conviction sur ce dossier, qui nous a aidées, Mme Danièle AUFFRAY et moi-même, lorsque nous avons organisé les premières rencontres parisiennes de l'économie solidaire en juin dernier.
Des programmations sur ce thème, que nous avons co-organisées avec Mme Marie-Pierre de LA GONTRIE, sont en cours dans tous les arrondissements qui ont souhaité s'inscrire dans la démarche de réaliser des CICA sur l'économie solidaire.
J'exprime ma satisfaction devant ce projet de délibération en souhaitant que nous poursuivions ce travail de synergie et d'expérience avec toutes les collectivités adhérentes (à ce jour 19, nous serons la 20e). Je souhaite, également, que ce travail soit prolongé au niveau micro local à Paris lors de la mise en ?uvre du Projet d'aménagement et de développement durable, et qu'il sera soutenu par un prochain diagnostic local de l'économie solidaire - qui a été adopté également par un v?u des "Verts". J'espère que nous allons poursuivre dans ce sens et que ce travail sera une réussite pour cette ville et ses habitants, mais aussi pour les associations, les structures et les entreprises qui agissent sur le secteur.
Merci.
Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - La parole est à M. SAUTTER.
M. Christian SAUTTER, vice-président, au nom de la 2e Commission. - Madame la Présidente, je n'aurais pas grand chose à ajouter aux compliments que Mme GUIROUS-MORIN a formulés. Je dirai simplement trois choses.
Premièrement, un v?u avait été adopté et ce v?u est respecté. Il y a donc là un respect de la parole donnée : nous allons faire adhérer Paris au Réseau des territoires pour l'économie solidaire.
Deuxièmement (et nous avons eu l'occasion d'en parler avec Mme GUIROUS-MORIN, Mme AUFFRAY et d'autres lors des premières rencontres sur l'économie solidaire qui se sont tenues à la Maison des Métallos cette année) nous croyons à l'économie solidaire. Et le fait que vous preniez comme référence la Municipalité de Nantes me semble, à mon avis, de très bon augure en la matière.
Ma troisième remarque est que ce réseau n'aura pas pour but de faire des études, mais de trouver des pratiques, des manières concrètes de développer l'économie solidaire ; c'est-à-dire à la fois une autre façon de faire de l'économie - que l'économie capitaliste et financière que l'on connaît -, mais aussi une autre manière pour faire revenir à l'emploi des personnes qui sont en grande difficulté.
J'espère que cette lourde cotisation de 877 euros va être un excellent investissement et que nous en tirerons un mieux pour les Parisiens, et notamment les Parisiens qui sont le plus en difficulté.
Merci, Madame la Présidente.
Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Nous passons au vote.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDEE 45 G.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2003, DDEE 45 G).