Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

2006, DASES 68 G - Attribution d’une subvention de fonctionnement d’un montant de 10.000 euros à l’association “Ikambère - La Maison accueillante” sise 39, boulevard Anatole-France à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

Débat/ Conseil général/ Avril 2006


 

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DASES 68 G relatif à l?attribution d?une subvention de fonctionnement d?un montant de 10.000 euros à l?association ?Ikambère - La Maison accueillante? sise 39, boulevard Anatole-France à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), sur lequel le groupe U.M.P. a déposé la proposition d?amendement n° 3 G.

La parole est à Mme Dominique BAUD.

Mme Dominique BAUD. - Madame la Présidente, notre groupe a déposé cet amendement pour demander, compte tenu de l?importance de cette association et de tout ce qu?elle fait en faveur des femmes enceintes atteintes du virus du Sida, qu?elle puisse atteindre la somme de 15.000 euros tel qu?elle l?avait demandée à savoir 10.000 euros sur son action accueil et accompagnement et 5.000 euros pour toute l?action de permanence hospitalière qu?elle mène, tant dans l?hôpital Tenon que dans celui de Saint-Louis, qu?à la Pitié-Salpêtrière, à Saint-Antoine et à Cochin.

Je vous remercie.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - La parole est à

M. LHOSTIS.

M. Alain LHOSTIS, au nom de la 6e Commission. - Nous sommes très attentifs à ce que fait l?association ?Ikambéré?, puisque c?est notre Municipalité qui a décidé de lui apporter une aide. D?ailleurs, Bernadette RWEGERA, qui est la directrice de ?Ikambéré?, m?a écrit l?année dernière, après que nous ayons, pour la première fois, accueilli à l?Hôtel de Ville une initiative de son association. Elle m?écrivait que ?l?association ?Ikambéré - La Maison accueillante? avait été honorée par ma présence au colloque ?Femmes, Familles africaines, Infections VIH/sida?, et elle se permettait de m?exprimer sa propre gratitude pour l?accueil chaleureux réservé à l?ensemble des participants et pour le soutien que la Mairie de Paris a apporté à cette manifestation. Je cite : ?Cet appui témoigne de votre engagement, de celui de ?Ikambéré?, la Capitale française et la Mairie de Paris en faveur des femmes et des immigrés, populations vulnérables exposées plus que d?autres au V.I.H./sida.

Votre discours, Monsieur le Maire, a montré aux femmes présentes au colloque que vous connaissez leurs préoccupations et qu?elles peuvent compter sur vous. Au nom des femmes de ?Ikambéré?, je vous adresse les remerciements les plus sincères et les plus chaleureux?. Pour qui connaît Bernadette, je peux vous dire que cela m?a été droit au c?ur.

Je partage tout à fait votre point de vue sur les missions que remplit ?Ikambéré? et que je relierai aussi à une initiative que nous avons avec la Ville de Paris (je ne sais pas si Pierre SCHAPIRA est là) qui consiste à aider les populations africaines, notamment de l?Afrique subsaharienne. La Ville consacre 1.700.000 euros au soutien à certains pays d?Afrique subsaharienne, à l?implantation de lieux pour lutter contre le Sida. Je peux témoigner du déplacement que j?ai fait en 48 heures à Bobodiolasso et à Ouagadougou. A Bobodiolasso, nous avons implanté un centre de dépistage du Sida avec l?Assistance publique-Hôpitaux de Paris. Cette question nous préoccupe énormément, et c?est pour cela que nous avions décidé de combler un vide en donnant en 2003 une subvention à ?Ikambéré?, qui n?avait jamais eu aucune aide jusque là.

Pour la première délibération, nous avions mis 7.623 euros, puis, l?année suivante, nous sommes montés à 10.000 euros. Bien évidemment, chaque fois que ?Ikambéré? a besoin de nous, nous l?accompagnons. Mais cette année, même si notre enveloppe progresse depuis 2000 pour l?aide aux associations, il faut aussi faire des choix. Il est évident que l?an prochain, en 2007, nous réexaminerons la situation de ?Ikambéré? en fonction de nos moyens budgétaires et nous verrons si nous pouvons à nouveau augmenter l?aide que nous apportons depuis 2003 à ?Ikambéré?.

Pour cette année, compte tenu de l?accord général entre ?Ikambéré? et la Mairie de Paris et de ce que nous avons déjà fait comme effort, nous nous en tenons à la subvention de 10.000 euros, étant entendu que pour 2007, nous réexaminerons cette question. En conséquence, soit vous retirez votre v?u qui ne semble pas correspondre à la qualité des relations que nous avons avec ?Ikambéré? et des accords que nous avons trouvés avec cette association, soit vous la maintenez et, à ce moment-là, je voterai contre et, de toute façon, je n?aurai pas de difficulté à m?en expliquer avec l?association concernée.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Madame Dominique BAUD, que décidez-vous ?

Mme Dominique BAUD. - Je laisse M. LHOSTIS voter contre.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition d?amendement n° 3 G déposée par le groupe U.M.P., assortie d?un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition d?amendement n° 3 G est repoussée.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DASES 68 G.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2006, DASES 68 G).