Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

122 - QOC 2001-593 Question de Mmes Catherine GEGOUT, Nicole BORVO, M. Pierre MANSAT et des membres du groupe communiste à M. le Maire de Paris concernant la participation financière des établissements scolaires à l'opération "collège et cinéma"

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2001


Libellé de la question :
"L'opération "Collège et cinéma", mise en place par le Ministère de l'Education nationale, permet aux enseignants des collèges de faire un travail pédagogique autour de la projection de films dans des salles situées à proximité de leur établissement. Les projections s'accompagnent de dossiers pédagogiques pour les enseignants et les élèves ainsi que d'une formation pour les enseignants et de cartes à tarif réduit pour les élèves hors temps scolaire.
La participation à cette action, menée par l'association "Cinémas indépendants parisiens" est de 45 F par élève et par an. Bien que cette somme paraisse modeste, cela pose un problème aux établissements, notamment ceux qui accueillent des élèves de familles à faibles revenus, qui cherchent des solutions de fortune peu satisfaisantes. D'autre part cela n'assure pas la gratuité pour les familles sur une activité faisant pourtant partie du projet pédagogique du collège.
Aussi Mmes Catherine GEGOUT, Nicole BORVO, M. Pierre MANSAT et les membres du groupe communiste demandent-ils à M. le Maire de Paris s'il peut intervenir pour que cette somme soit prise en charge par la Ville ou le Département de Paris, lorsque cette action fait partie du projet d'établissement du collège."
Réponse (M. Eric FERRAND, adjoint) :
"La Direction des affaires scolaires n'a pas été saisie, de la part des collèges, de difficultés concernant la mise en ?uvre de l'opération "Collège et Cinéma".
Il est vraisemblable que les établissements concernés ont intégré la dépense dans la dotation de fonctionnement annuelle versée par le Département de Paris, laquelle comporte des crédits pédagogiques.
Je vous rappelle en tout état de cause que les collèges disposent d'un fonds social attribué par l'Etat, pour aider les familles qui rencontrent des difficultés financières."