Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

30 - Vœu déposé par Mme Nicole AZZARO et les élus du groupe "Les Verts" concernant l'offre de produits issus du commerce équitable à la buvette de l'Hôtel-de-Ville

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2001


M. Pascal CHERKI, adjoint, président. - Nous passons maintenant au v?u n° 3 du fascicule déposé par Mme Nicole AZZARO et les élus du groupe "Les Verts" concernant l'offre de produits issus du commerce équitable à la buvette de l'Hôtel-de-Ville.
Je demande à M. CARESCHE de regagner son banc afin qu'il réponde au nom de l'Exécutif.
Mes chers collègues, je vous demande de bien vouloir avoir la politesse de regagner, les uns et les autres, vos places pour permettre à l'oratrice, dans le cadre d'une intervention ne pouvant pas excéder les trois minutes, de présenter son v?u.
Madame AZZARO, vous avez la parole.
Mme Nicole AZZARO. - Merci, Monsieur le Maire. Cela va être extrêmement rapide, rassurez-vous, le v?u étant suffisamment explicite par lui-même.
Je voulais préciser certains points. Je constate d'abord avec plaisir que, suite à la proposition des "Verts", Paris commence à utiliser les produits du commerce équitable, avec du café, à la buvette. J'ai appris également que des jouets sont en cours de commande.
Lors du précédent Conseil, nous avons voté une subvention au bénéfice de l'association Max Havelaar et tout cela est particulièrement satisfaisant. Il m'avait été demandé d'ailleurs, au moment du dépôt de ce v?u, de retirer le nom "Max Havelaar" pour ne pas faire de publicité de marque. Je l'ai fait bien volontiers mais je tiens à rappeler quand même que Max Havelaar n'est en aucun cas une marque, mais seulement un label de certification qui garantit la qualité sociale et environnementale des produits.
Nous savons tous que, dans une économie de plus en plus mondialisée, beaucoup de produits que nous consommons viennent des pays du Sud et qu'il est plus que temps que ces pays tirent profit de ces échanges commerciaux.
En France, le commerce équitable progresse très lentement, trop lentement, au contraire de nos voisins, allemands par exemple, et Paris ne doit pas être à la traîne. C'est pourquoi je vous demande de voter ce v?u pour que soient disponibles à la buvette de l'Hôtel-de-Ville, en plus du café, du thé, du sucre et du cacao, qui sont tout à fait disponibles. Je sais que cela plaît beaucoup à Christophe CARESCHE et je veillerai à ce que, le plus vite possible, tous les restaurants gérés par la Ville de Paris utilisent des produits issus du commerce équitable.
Je vous remercie.
(Applaudissements sur les bancs du groupe "Les Verts").
M. Pascal CHERKI, adjoint, président. - Je remercie Madame AZZARO.
La parole est à Christophe CARESCHE pour la réponse au nom de l'Exécutif.
M. Christian SAUTTER, adjoint. - Une réponse sucrée !
M. Christophe CARESCHE, adjoint. - Madame, vous avez l'art de me convaincre. Je n'émettrai donc pas de restriction à votre v?u, et je vais même demander à l'Assemblée de le voter. Nous allons donc nous engager dans cette voie. Je ferai d'ici quelques mois une petite enquête auprès des conseillers et des personnels qui fréquentent la buvette pour savoir si tout cela leur convient. Je n'ai aucun doute sur le résultat.
(Applaudissements sur les bancs des groupes socialiste et radical de gauche et "Les Verts").
M. Pascal CHERKI, adjoint, président. - Je vous remercie, Monsieur CARESCHE.
Je mets ce voeu aux voix...
Mme Hélène RIMBERT. - Puis-je amender le voeu pour ajouter des petits gâteaux ?
M. Pascal CHERKI, adjoint, président. - Je ne vais pas développer tous les projets que nous avons !
M. CARESCHE a la parole.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, rapporteur. - Si la buvette se trouvait dans un lieu plus espacé et plus convivial, peut-être serait-elle plus fréquentée. Nous réfléchissons donc à cela.
Pour le reste, nous allons le faire, notamment pour les conseillers qui arrivent tôt le matin. Ceux qui se trouvent parfois, en milieu de matinée ou en milieu d'après-midi, un peu en hypoglycémie, auront la possibilité d'avoir des gâteaux et quelques en-cas.
M. Pascal CHERKI, adjoint, président. - Merci, Monsieur CARESCHE, pour cette avancée sociale importante nous concernant tous.
Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par Mme AZZARO.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
La proposition de v?u est adoptée. (2001, V. 60).