Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

112 - QOC 2001-583 Question de M. Jean-François LEGARET, Mme florence BERHOUT et des membres du groupe "Ensemble pour Paris" à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police relative à la sécurité dans le quartier des Halles

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2001


Libellé de la question :
"Dans le cadre de la préparation du budget d'investissement localisé 2002 dans le 1er arrondissement, un certain nombre d'opérations n'a pas été retenu par la conférence de programmation.
Il s'agit principalement d'opérations prévues pour améliorer la sécurité et l'environnement dans le quartier des Halles (vidéo-surveillance et fermeture nocturne du jardin des Halles) réhabilitation de la rue Saint-Denis, renaissance du square des Innocents).
Ces réalisations, pourtant indispensables, n'ayant pas été jugées prioritaires, M. Jean-François LEGARET, Mme Florence BERTHOUT et les membres du groupe "Ensemble pour Paris" demandent à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police, quelles mesures qui vont être prises pour lutter contre cette insécurité grandissante."
Réponse (M. Christophe CARESCHE, adjoint) :
"Pour répondre à son objectif prioritaire d'améliorer la sécurité des habitants de la Capitale, la Collectivité parisienne a, d'ores et déjà, mis en ?uvre des mesures qui sont de sa compétence.
Dans ce cadre, un accent particulier a été porté sur le renforcement des missions de prévention et de médiation sociale.
Plus de 200 ALMS ont été, à ce jour, recrutés pour assurer la surveillance des entrées et sorties d'écoles et des missions de médiation.
La mise en place progressive de ces ALMS permettra de libérer les effectifs policiers en charge, jusqu'alors, de cette mission.
L'implantation de ce dispositif dans le 1er reste, pour l'instant, liée à la mise à disposition de locaux d'accueil pour ces personnels.
De plus, la création, cette année, de deux postes supplémentaires d'éducateurs, notamment pour le Forum, permet une meilleure prise en charge des jeunes en risque de conduites déviantes et de délinquance qui fréquentent ce site.
En outre, la Ville assure également la surveillance de ces équipements. Cette mission, confiée à la Direction de la Prévention et de la Protection, comprend la protection de 39 équipements sur le 1er (établissements scolaires, sportifs, culturels, sociaux et espaces verts).
A titre indicatif, cette surveillance a donné lieu à 360 interventions entre le 1er janvier et le 31 octobre 2001 permettant le règlement de situations génératrices d'insécurité.
Enfin, le respect de l'application du Règlement sanitaire Départemental et du Règlement des Parcs et Promenades, dont la DPP est aussi chargée, concourt à l'amélioration du cadre de vie des Parisiens. En 2001,dans le 1er arrondissement, plus de 500 infractions ont été relevées.
En collaboration étroite avec les services de police, la Ville entend bien poursuivre ses efforts d'amélioration de la sécurité des Parisiennes et des Parisiens, dans la Capitale, et donc dans le 1er arrondissement."
Réponse (M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE) :
"Le quartier des Halles, situé au c?ur de Paris et traversé par un important n?ud de communication ferroviaire, connaît diverses formes de délinquance.
A cela s'ajoutent des dégradations et bruits dus à la consommation d'alcool dans les jardins publics, ainsi que des spectacles et animations de rue sans autorisation, lesquels génèrent des nuisances sonores diurnes et nocturnes.
Afin de lutter contre l'ensemble de ces difficultés, un dispositif adapté, coordonné et concerté avec les acteurs locaux, a été mis en place.
Les activités musicales et artistiques y sont réglementées par les arrêtés préfectoraux des 4 juillet 1981 et 9 septembre 1982 limitant leur exercice de 10 h 00 à 20 h 00.
Concernant les débits de boissons et les établissements de vente à emporter, le régime général, défini par l'ordonnance préfectorale du 1er juin 1948, modifiée par l'arrêté du 1er février 1993, a été complété par des dispositions spécifiques qui interdisent la vente à emporter de boissons alcooliques de 21 h 00 à 7 h 00 (arrêtés du 23 février 1990 et 23 juin 1995), la consommation d'alcool en réunion sur la voie publique (arrêté du 14 janvier 1999) et la vente à emporter de denrées alimentaires de 0 h 30 à 6 h 00 du matin (arrêté du 26 avril 2000).
Par ailleurs, la présence des fonctionnaires de police a été renforcée dans le 1er arrondissement, afin de mieux répondre aux attentes légitimes de la population. 15 nouveaux policiers de quartier ont été affectés sur le site. Dans le cadre du plan de redéploiement de 1.000 policiers en police de quartier, 40 policiers supplémentaires rejoindront le premier arrondissement à la fin de l'année.
De plus, un nouveau découpage territorial, créant des zones de patrouille de dimensions réduites, appelées aires (aires d'initiative, de responsabilité et d'échanges), a été réalisé. C'est ainsi que le Forum des Halles est couvert par trois "aires", dont deux englobent les parties intérieures et souterraines.
Je précise également que les rythmes et les méthodes de travail vont être optimisés afin de répondre aux exigences locales. C'est ainsi que les horaires des fonctionnaires seront adaptés pour assurer une présence quotidienne, de 15 h 00 à minuit.
J'ajoute que, quotidiennement, six à sept patrouilles supplémentaires sont déjà opérationnelles sur les trois nouvelles "aire". A l'issue de la réorganisation de la police de quartier, 117 policiers assureront 38 patrouilles journalières, soit plus du double de la situation antérieure.
A cet égard, je puis vous indiquer qu'outre les effets dissuasifs de cette présence policière, ce dispositif a permis de renforcer la répression des infractions en flagrant délit, dans le 1er arrondissement et en particulier, sur le secteur des halles.
Au cours des dix premiers mois de l'année 2001, 1.511 individus ont ainsi été mis en cause par les services de police locaux, 1.047 d'entre eux ont été placés en garde à vue et 401 présentés à la justice.
Enfin, concernant le projet d'installation d'un système de vidéosurveillance dans le jardin des halles, mes services sont prêts à traiter avec un maximum de diligence ce dossier dès que la demande d'autorisation leur sera transmise."