Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

99 - QOC 2001-504 Question de Mme Laurence DOUVIN et des membres du groupe "Démocratie libérale et indépendants" à M. le Maire de Paris sur le rééquilibrage de l'espace public entre ses différents usagers, dans le cadre de la politique des déplacements

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2001


Libellé de la question :
"La Municipalité justifie sa politique des déplacements par une volonté de rééquilibrage de l'espace public en disant que trois quarts des usagers de l'espace public ne disposent que de 6 % de la voirie.
M. le Maire de Paris peut-il expliquer sur quel calcul ces chiffres reposent et notamment :
- comment sont calculés les trois quarts des usagers de l'espace public ?
S'agit-il des usagers des transports collectifs, auquel cas ce chiffre comprend les usagers du métro, de loin les plus nombreux, qui ne ressortent pas de l'espace public de surface ? Les usagers des bus, même additionnés aux cyclistes et aux utilisateurs de taxis ne peuvent en aucune manière représenter les "trois quarts des usagers de l'espace public". A-t-on comptabilisé les piétons qui ne circulent pas non plus sur l'espace roulant ?
- comment est calculé les 6 % de la voirie ?
A-t-on compté les trottoirs qui représentent environ 40 % de l'espace public, mais qui n'ont vocation qu'à être un espace dévolu aux seuls piétons ?
Comment est-il tenu compte du fait que les véhicules autorisés dans les couloirs réservés, bus, taxis, cyclistes, n'y sont pas cantonnés, c'est-à-dire qu'ils se retrouvent aussi sur la voirie générale, soit sur les 94 % restant selon vos calculs ?"
Réponse (M. Denis BAUPIN, adjoint) :
"Actuellement, la proportion de la chaussée parisienne affectée aux transports collectifs et aux circulations douces est de 6 % puisque 900.000 mètres carrés sont matérialisés sous forme de couloirs bus et de pistes cyclables à rapporter à 14.880.000 mètres carrés de chaussée sur le territoire parisien.
La quantité de déplacements mécanisés intéressant Paris, soit les déplacements Paris - Paris et Paris - banlieue est de 7,19 millions. Sur cette quantité, 36 % se font en véhicule individuel par occupation de 94 % de la chaussée.
Par ailleurs, la R.A.T.P. indique qu'à l'heure de pointe 75 % des personnes se déplaçant dans Paris utilisent les transports en communs.
Cette disproportion doit être corrigée, d'autant que les déplacements mécanisés individuels sont source de nuisances diverses telles que la pollution, le bruit, l'insécurité..."