Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

33 - 2001, DAEE 28 - Autorisation à M. le Maire de Paris de souscrire un avenant à la convention d'objectifs-cadre signée avec l'association "Paris Viaduc des arts" prévoyant l'attribution d'une subvention de 200.000 F

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2001


M. Pascal CHERKI, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DAEE 28 concernant une autorisation à M. le Maire de Paris à souscrire un avenant à la convention d'objectifs-cadre signée avec l'association "Paris Viaduc des arts".
La parole est à M. NAJDOVSKI, qui n'est pas là... donc je la donne à Mme AZZARO.
Mme Nicole AZZARO. - Christophe NAJDOVSKI a dû s'absenter, il m'a demandé de bien vouloir lire son intervention, ce que je fais.
Le projet de délibération porte sur la signature de l'avenant à la convention d'objectifs-cadre entre la Ville et l'association "Paris Viaduc des arts" qui prévoit l'attribution d'une subvention de 200.000 F à cette association.
Je souhaite simplement me féliciter de l'appui que notre Municipalité donne à cette association et je voudrais insister sur le rôle primordial qu'elle peut avoir dans les développements d'un tourisme autrement.
L'association "Paris Viaduc des arts" rassemble artisans et créateurs d'art installés dans les voûtes du Viaduc le long de l'avenue Daumesnil. Les activités qui s'y développent se caractérisent tant par leurs diversités que par leurs qualités : les artisans et créateurs ébénistes, orfèvres, sculpteurs, créateurs d'objets contemporains y travaillent et exposent leurs créations.
Lieu de culture mais aussi lieu de vente, le Viaduc témoigne de la richesse des métiers d'art à Paris, des savoir-faire traditionnels et de la création contemporaine. Par ailleurs, l'association propose chaque année une manifestation intitulée "Le geste d'art", "La Seine dans tous ses états", pour l'édition 2000, "Le Chemin de fer" pour l'édition 2001. Son objectif est de promouvoir l'activité du Viaduc.
C'est au titre de la valorisation de l'artisanat et des métiers d'art à Paris que la Ville a signé en 1999 une convention d'objectifs-cadre avec l'association "Paris Viaduc des arts". L'avenant qui nous est présenté ici propose de renouveler la subvention annuelle accordée à cette association. Il oriente également les actions futures de l'association dans le sens d'une promotion nationale et internationale des métiers d'art à Paris, mais aussi d'une promotion touristique du lieu par une collaboration avec l'Office de tourisme et des congrès de Paris.
Cet objectif est primordial à plusieurs titres. Au-delà de la valorisation des métiers d'art et de la création, cette démarche s'inscrit dans la volonté de développer de nouvelles formes de tourisme à Paris. La valorisation touristique de lieux comme le Viaduc des arts répond en effet aux objectifs fixés par la convention passée entre la Ville de Paris et l'O.T.P. et à son avenant voté par le Conseil de Paris en juillet de cette année.
Il s'agit d'une part de concourir à une meilleure répartition des difficultés sur l'ensemble du territoire parisien afin de remédier à la saturation de certains sites. Nous ne voulons plus du ghetto touristique se fondant sur la diversité de l'offre touristique. Il s'agit également de participer à la valorisation de certains quartiers, notamment les quartiers périphériques de certains sites de la Capitale moins connus.
Ainsi, l'avenant précise que l'O.T.P. s'attache à recenser les actions ou projets menés et conçus tant par les professionnels du tourisme que par les acteurs de la vie locale, institutions, associations de quartiers, commerçants ou artisans, en validant et promouvant ceux qui font valoir un micro-quartier, un aspect insolite ou méconnu des flux habituels de la fréquentation touristique de masse.
Cet aspect correspond d'ailleurs aux attentes d'un nombre croissant de touristes qui souhaitent découvrir Paris autrement. Il est donc important que la collectivité parisienne soutienne cette association, non seulement parce qu'elle participe à la promotion de la culture artisanale mais aussi parce qu'elle participe au développement d'un autre tourisme.
Je voudrais terminer en disant deux mots sur un projet intitulé "Paris-Visite", projet qui fait la promotion du tourisme écologique. Tous les élus de cette Assemblée savent à quel point l'activité touristique à Paris se déroule dans un cadre incompatible avec la notion de développement durable. Je veux bien évidemment parler des cars de tourisme.
Ainsi, il me semble que la Ville doit étudier avec la plus grande attention des projets comme celui de "Paris-Visite" qui propose l'utilisation de véhicules non polluants, fonctionnant au G.P.L., à l'électricité, transportant 4 personnes au plus.
Je vous remercie.
(Applaudissements sur les bancs du groupe "Les Verts").
M. Pascal CHERKI, adjoint, président. - Je vous remercie.
La parole est à Mme Lyne COHEN-SOLAL pour répondre.
Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, au nom de la 2e Commission. - Merci.
Naturellement je remercie l'intervenante précédente d'avoir fait un tel éloge du Viaduc des arts. Je la remercie du soutien qu'elle apporte à cette initiative de la Ville qui d'ailleurs a débuté avant l'arrivée de l'équipe actuelle.
La Ville de Paris souhaite renforcer cette collaboration avec l'association "Paris Viaduc des arts" qui est une association extrêmement active et dynamique. Dans le cadre d'une action volontariste qu'elle mène dans le secteur de l'art et des métiers d'art, elle a souhaité signer cet avenant, comme chaque année.
Comme vous le voyez, nous avons une mise en ?uvre d'objectifs conventionnels entre cette association et la Ville et en échange la Ville va voter cette subvention de 200.000 F. L'avenant 2001 prévoit la poursuite et le renforcement de la promotion du savoir-faire des artisans d'art à Paris. À partir du Viaduc des arts, et à travers le Viaduc des arts, et le geste d'art 2001 retrace, au travers d'objets confectionnés, les événements qui ont marqué l'histoire du chemin de fer, puisque le Viaduc des arts se trouve sur un viaduc évidemment de chemin de fer, et tout près de la gare de Lyon.
Je vous remercie d'avoir souligné les différentes appréciations que nous pouvons porter sur la diversification du tourisme à Paris, en particulier auprès des métiers d'art mais aussi dans le cadre d'une action plus écologique, portée sur le tourisme à Paris. Je vous signale aussi que la Ville a le projet de développer non seulement sa politique en faveur des métiers d'art mais aussi sa politique en faveur d'un tourisme différent dans Paris, qui permet de répartir le tourisme sur la superficie de la Capitale mais avec des activités différentes offertes à tous nos visiteurs.
Je vous remercie.
M. Pascal CHERKI, adjoint, président. - Je vous remercie.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAEE 28.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2001, DAEE 28).