Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif au soutien de la Ville au projet BABEL CAUCASE.

Déliberation/ Conseil municipal/ Mars 2007 [2007 V. 130]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le 4 mai 2007.

Reçue par le représentant de l?Etat le 4 mai 2007.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Une caravane de soixante artistes se rendra de France au Caucase à partir du 13 avril 2007 : musiciens, plasticiens, forains, comédiens, cuisiniers, voltigeurs équestres, mais aussi webmestres, syndicalistes, universitaires et cinéastes. Un convoi hétéroclite de camions, roulottes scène et cuisine, minibus etc. qui transporteront une fête foraine, un carrousel marin, une exposition, des marionnettes géantes, des livres et disques, des oeuvres d?art...

Dans le Caucase, la caravane se posera en Géorgie, en Kabardino-Balkarie et en Tchétchénie pour des étapes imprégnées par la mythologie et l?histoire. Elle sera un lieu de rencontre entre artistes d?ici et de là-bas, l?occasion d?aller à la rencontre de ces cultures autres et si proches.

Ce projet, baptisé BABEL CAUCASE, mûrit depuis des années ; il rassemble des amis, des artistes, des groupes, des compagnies qui, ensemble, se sont mobilisés avec l?association Marcho Doryila - c?est le bonjour collectif tchétchène, qui signifie littéralement : Que la liberté entre avec vous ! - pour des gestes solidaires envers des artistes tchétchènes, envers une culture bombardée.

Afin de mener à bien cette entreprise, BABEL CAUCASE dispose déjà de certains soutiens institutionnels (Ministère de la Culture, ARTE, France Culture, France Musique), mais la caravane manque encore de moyens financiers et d?une visibilité que la Ville de Paris pourrait lui apporter.

Dans le contexte politique actuel que connaît la population tchétchène, il nous semble en effet indispensable que ce projet recueille un appui le plus large possible et que notre Municipalité dans son ensemble témoigne de son soutien à une manifestation qui nous interpelle tous : il s?agit de soutenir une culture proche en péril aux portes de l?Europe et de dire ensemble, avec BABEL CAUCASE, que ?La Culture ne meurt pas sous les bombes !?.

C?est pourquoi, sur proposition de Christophe GIRARD au nom de l?Exécutif et de Sylvain GAREL et des éluEs du groupe Les Verts, le Conseil de Paris,

Emet le voeu :

- qu?une subvention de fonctionnement d?un montant de 5.000 euros soit versée à l?association Marcho Doryila au vu de la qualité du projet culturel BABEL CAUCASE,

et que la Ville de Paris :

- affirme son soutien à BABEL CAUCASE et s?associe officiellement à la caravane (logos de la Ville sur les camions, etc.) ;

- participe financièrement et matériellement à l?organisation de cette manifestation selon les besoins exprimés ;

- reconnaisse le caractère humanitaire d?une telle opération culturelle afin que la caravane puisse bénéficier du statut de convoi humanitaire.