Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

61 - 2001, DLH 322 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer un marché sur appel d'offres en vue de la réalisation des travaux de réhabilitation et de la mise aux normes de bureaux dans l'immeuble communal sis 9, rue Cadet (9e)

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2001


M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Mes chers collègues, nous passons au projet de délibération DLH 322 relatif à une autorisation à M. le Maire de Paris à signer un marché sur appel d'offre en vue de la réalisation des travaux de réhabilitation et de la mise aux normes de bureaux dans l'immeuble communal sis 9 rue cadet.
Je donne la parole à l'orateur inscrit : Mme de CLERMONT-TONNERRE.
Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE. - Merci, Monsieur le Maire.
Nous pouvons nous réjouir de voir arriver cette délibération devant notre assemblée dans la mesure où la réalisation de cette première tranche de travaux de rénovation du 9, rue Cadet est la première étape d'un beau projet déjà engagé sous la précédente mandature et qui permettra, à terme, le regroupement en un même lieu de l'ensemble des personnels de la Commission du Vieux Paris jusqu'alors répartis, d'une part dans la Rotonde de la Villette, et d'autre part dans l'Hôtel de Chalon-Luxembourg situé 26, rue Geoffroy-l'Asnier où cette commission est hébergée dans quelques bureaux provisoirement mis à sa disposition par l'Institut d'Histoire de Paris.
Or, l'Hôtel de Chalon-Luxembourg qui est occupé par l'Institut d'Histoire a été légué à la Ville de Paris en 1948 par la famille "Walter-Guillaume" et représente un remarquable témoignage de ces hôtels du Marais édifiés au XVIIe siècle.
Il se trouve malheureusement que l'escalier d'honneur de cet hôtel classé Monument historique est, depuis le 23 septembre 1992, soit depuis près de dix ans, entièrement étayé et supporté par un imposant échafaudage.
Dans la mesure où il semblerait que la Ville et l'Etat aient eu jusqu'à présent les plus vives difficultés pour harmoniser les inscriptions budgétaires devant permettre la réalisation de ces travaux indispensables, je vous propose, Monsieur le Maire, que nous adoptions ce v?u afin que soient activement engagées toutes les démarches nécessaires, notamment auprès de l'Etat, et que la restauration complète de la cage d'escalier de l'hôtel de Chalon-Luxembourg puisse être réalisée dans des délais raisonnables.
Merci.
M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci, Madame de CLERMONT-TONNERRE.
M. MANO a la parole pour vous répondre.
M. Jean-Yves MANO, adjoint, au nom de la 8e Commission. - Effectivement, c'est une vieille affaire qui date de plus de dix ans. Il y a même, au cours des années précédentes, 3 millions de francs qui ont été affectés pour la réfection de l'escalier d'honneur en 1996. Une délégation de maîtrise d'ouvrage a été signée avec l'Etat en 1996 aux termes de laquelle les travaux subventionnables étaient de 2.523.000 F d'où une participation de l'Etat fixée à 833.000 F.
Les travaux n'ont pas été réalisés en raison de la multiplicité des acteurs et des difficultés à concilier leur manière d'appréhender le dossier. Les crédits, dont le report n'a pas été demandé, ne sont plus disponibles.
Les services municipaux ont missionné en 1998 un bureau de contrôle pour réaliser un diagnostic des installations électriques qui conclut à la nécessité de leur réfection et de leur mise aux normes pour un coût estimé à 650.000 F.
A l'occasion de cette visite, le mauvais état de la chaufferie a également été mentionné ainsi que le problème de la réfection des peintures.
Eu égard au caractère historique du bâtiment, il paraît en effet indispensable de réaliser sans retard l'ensemble de ces travaux et d'envisager une inscription budgétaire à bref délai.
La Ville de Paris va également se rapprocher du Ministère de la Culture afin de réactiver les dispositions de la convention de délégation de maîtrise d'ouvrage.
En ce qui concerne votre v?u qui fait état uniquement d'une restauration de la cage d'escalier, l'intervention que je viens de faire est une prise en compte globale de réparation et de travaux nécessaires qui dépassent le v?u mais je veux bien volontiers voter favorablement pour le v?u que vous proposez.
M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci, Monsieur MANO.
Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u n° 26 déposée par Mme CLERMONT-TONNERRE relatif à la restauration de l'Hôtel de Chalon-Luxembourg.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
La proposition de v?u n° 26 est adoptée.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DLH 322.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2001, DLH 322).