Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif au devoir de mémoire des enfants juifs non scolarisés et déportés.

Déliberation/ Conseil municipal/ Mars 2007 [2006 V. 110]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le 11 avril 2007.

Reçue par le représentant de l?Etat le 11 avril 2007.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Considérant le travail de mémoire effectué dans les écoles parisiennes avec l?inauguration de plaques commémoratives aux noms des enfants juifs scolarisés dans ces établissements et déportés puis exterminés par le régime nazi,

Considérant que de nombreux enfants en bas âge et non scolarisés ont également été déportés mais que leurs noms n?apparaissent nulle part à ce jour,

Considérant qu?il est de notre responsabilité de trouver une expression à ce devoir de mémoire, à travers, par exemple, l?apposition d?une stèle dans un jardin public de chaque arrondissement, ou l?édification au niveau parisien d?un monument à la mémoire de l?ensemble de ces enfants non scolarisés à Paris,

Considérant que le choix de cette oeuvre fera l?objet d?une décision commune pour tous les arrondissements de Paris,

Considérant enfin que dans le cas où le choix porterait sur un mémorial unique pour l?ensemble des enfants non scolarisés, il serait symboliquement légitime de le situer sur l?emplacement ou à proximité de l?ancien Haut Commissariat. aux Questions Juives, Place des Petits Pères dans le 2eme arrondissement,

C?est pourquoi, sur proposition de M. Jacques BOUTAULT, Maire du 2e arrondissement, Mme Pénélope KOMITÈS, et à l?unanimité du Conseil du 2e arrondissement, le Conseil de Paris

Emet le voeu :

- qu?une oeuvre à la mémoire de tous les enfants parisiens non scolarisés, déportés et exterminés sous le nazisme, soit réalisée par notre Municipalité ;

-que cette oeuvre prenne la forme, soit d?une stèle avecinscription des noms des enfants dans un jardin public de chaque arrondissement parisien, soit d?un monument parisien unique édifié à la mémoire de l?ensemble de ces enfants non scolarisés de Paris ;

-que dans le cas où l?idée d?un mémorial unique seraitretenue, il soit situé sur ou à proximité de l?emplacement de l?ancien Haut Commissariat aux Questions Juives, Place des Petits Pères dans le 2e arrondissement.