Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif à la maigreur des mannequins, dommageable à la santé.

Déliberation/ Conseil municipal/ Mars 2007 [2007 V. 119]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le 13 avril 2007.

Reçue par le représentant de l?Etat le 13 avril 2007.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Comme nous le savons tous, Paris est incontestablement une capitale mondiale de la mode ! La Ville de Paris joue un rôle majeur dans la promotion de ce statut notamment en subventionnant le salon des jeunes créateurs, en primant les jeunes talents. Par ces activités, la Ville encourage ces nouveaux talents à venir s?installer à Paris, elle contribue ainsi à développer notre économie. Mais l?économie n?est pas une fin en soi, son développement doit avant tout permettre à l?individu de s?épanouir dans la société. La Ville de Paris aujourd?hui doit redevenir la première capitale de la mode à condition d?être l?une des pionnières, à l?instar de Madrid, dans la défense des droits des mannequins.

En effet, le 12 février 2007, des mannequins trop maigres ont été empêchées par la région autonome de Madrid de participer aux défilés de mode. Le ministre britannique Tessa Jwell a applaudi cette initiative, rappelant le danger de ces ?images de beauté filiforme? pour la santé de jeunes filles, la ville de Milan a annoncé des mesures analogues.

Certains créateurs peu scrupuleux exigent de leurs mannequins de se conformer à des critères de maigreur, ils mettent par la même la vie de ces très jeunes filles en péril de mort comme l?a prouvé la mort du jeune mannequin brésilien des suites de son anorexie à la veille de son départ à Paris. Ce drame fait renaître l?attention sur un des secrets les plus jalousement gardé dans le monde de la mode, et tout particulièrement dans les milieux de la haute couture parisienne qui fait plus que partout ailleurs le black-out sur le sujet.

Or, le centre de Paris est bien le siège de la plupart de ces maisons de couture et des agences qui leur fournissent des mannequins.

Pour toutes ces raisons, sur proposition de Mme Violette BARANDA,

Emet le voeu :

Que le Conseil de Paris demande aux organisateurs des salons et défilés de mode de refuser d?employer des mannequins trop maigres.