Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

11 - 2004, DASES 148 G - Subvention de fonctionnement de 10.000 euros à l'association "Advocacy Paris Ile-de-France" (19e)

Débat/ Conseil général/ Septembre 2004


Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Nous passons au projet de délibération DASES 148 G portant attribution d'une subvention à l'association "Advocacy Paris Ile-de-France".
La parole est à Mme Marie-France GOURIOU. C'est Mme Pénélope KOMITÈS qui répondra.
Mme Marie-France GOURIOU. - "Advocacy Paris", créée en 2002, offre dans ses locaux du 5, place des Fêtes, à Paris 19e, un espace convivial citoyen, le CC. J'ai personnellement été accueillie à l'une des ces rencontres, autour d'un café, où des personnes en difficultés psychosociales s'expriment, se respectent, s'écoutent afin de retrouver du pouvoir sur leur vie et d'accéder ainsi à une pleine citoyenneté.
Ce lieu est géré par les personnes elles-mêmes qui initient des projets individuels et collectifs dans une dynamique inter-associative ouverte sur le quartier. Divers ateliers d'échanges de savoir-faire sont ainsi proposés et gérés par des professionnels et des usagers.
L'objectif est bien d'aider à l'autonomie de la personne en la soutenant pour qu'elle puisse s'exprimer, être entendue et reconnue, en la considérant à part entière dans toute sa dignité, y compris dans des situations d'incompréhension et de crise.
En clair, cette association intermédiaire est fondée sur les Droits de l'Homme et du Citoyen, d'où l'intérêt de lui accorder une subvention de 10.000 euros afin qu'elle puisse maintenir sa structure ouverte à des personnes en souffrance qui ont besoin d'être reconnues, de développer l'entraide et la prise de responsabilité en lieu et place de l'assistance et de la dépendance.
Je vous remercie.
Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Merci.
La parole est à Mme KOMITÈS.
Mme Pénélope KOMITÈS, au nom de la 6e Commission. - Je n'ai pas grand-chose à répondre à Mme GOURIOU, si ce n'est que nous cherchons à développer et à aider ces lieux associatifs qui permettent à des patients en difficulté psychique de s'intégrer dans la cité.
Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DASES 148 G.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Qui s'abstient ?
Le projet de délibération est adopté. (2004, DASES 148 G).