Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

3 - Observations sur l'ordre du jour

Débat/ Conseil général/ Septembre 2004


M. LE PRÉSIDENT. - M. GOASGUEN souhaite faire des observations préliminaires. Je lui donne la parole.
M. Claude GOASGUEN. - Simplement pour un point qui concerne la gestion du Conseil général.
Comme vous le savez, le Vice-président du Conseil général, Philippe GOUJON, qui représentait notre groupe a démissionné de sa fonction, et par conséquent il y a en l'état actuel des choses un siège vacant qui doit revenir normalement à l'U.M.P., et que nous avons souhaité pouvoir occuper le plus rapidement possible dans la mesure où ce poste est un poste d'observation sur le Conseil général dont il ne me paraît pas niable de légitimer l'utilité.
Pour des raisons assez confuses et qui ne tiennent pas uniquement à la responsabilité - je dois le dire - de la Municipalité, je m'en suis entretenu avec M. CARESCHE, ce poste n'a pas pu être mis au vote lors de cette séance. Je le regrette.
Je tiens à dire que je partage tout à fait le souhait de mes amis de l'U.D.F. d'avoir un poste de Vice-président supplémentaire qui pourrait leur être attribué, ce n'est pas du tout incompatible, cela s'est fait dans les mandatures précédentes ; mais je tenais vraiment à signaler que le procédé qui consiste à ne pas pourvoir le plus rapidement possible un poste démissionnaire est quelque chose qui nous apparaît pas tout à fait dans la marche normale du Conseil.
On adopte beaucoup trop de v?ux où l'on ne parle pas du Conseil ; il serait bien que lorsqu'on parle vraiment de la gestion du Conseil on aille vite dans les nominations qui ne nous posent pas problème. Merci en tout cas, et je souhaiterai que, le plus rapidement possible, cette lacune, y compris l'additif que je viens d'ajouter, puisse être examinée par le Conseil de Paris.
M. LE PRÉSIDENT. - Monsieur GOASGUEN, premièrement, il n'y a pas de problème pour désigner le remplaçant de M. GOUJON.
Deuxièmement, lorsque la conférence d'organisation s'est réunie et a examiné l'ordre du jour, le représentant du groupe U.M.P. n'a pas demandé ce que vous demandez...
(Exclamations de M. GALLAND).
Non, non ! Je vous en prie.
Monsieur GALLAND, vous n'avez pas la parole, d'autant que vous êtes peut-être en train de compliquer les choses.
J'ai compris. C'est incroyable ! M. GOASGUEN s'exprime normalement et il faut qu'il y ait de l'agitation.
M. Claude GOASGUEN. - Cela semble vous étonner !
M. LE PRÉSIDENT. - Il n'y a aucun problème. Le candidat qui sera désigné par l'U.M.P. sera Vice-président du Conseil général et, cela, dès la prochaine séance. En plus, il n'y a pas de réunion du bureau du Conseil général fixée d'ici la prochaine séance. Donc, cela ne pose aucun problème.
S'il y a alors la demande d'un autre groupe qui n'est pas actuellement représenté, cela implique une autre procédure et donc des votes.
Monsieur CARESCHE, vous veillerez, s'il vous plaît, à préparer avec tous les Présidents de groupe cette délibération. Ce qui est simple, c'est ce qui concerne l'U.M.P. : un U.M.P. désigné par son groupe remplace M. GOUJON. Pour les autres questions, vous nous soumettrez à tous des suggestions.