Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

14 - 2004, DASES 375 G - Subvention de fonctionnement de 5.000 euros à l'association "Schizo ?...Oui !" (13e)

Débat/ Conseil général/ Septembre 2004


Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Maintenant, nous examinons le projet de délibération DASES 375 G portant attribution d'une subvention de fonctionnement de 5.000 euros à l'association "Schizo ?...Oui !" (13e).
La parole est à Mme GOURIOU.
Mme Marie-France GOURIOU. - L'association "Schizo ?... Oui !", avec laquelle j'ai eu le plaisir de travailler dans le cadre du CICA 20e sur la santé mentale, conduit une action très importante à Paris en matière de loisirs.
Il s'agit d'activités diversifiées, réalisées dans un cadre non médicalisé permettant aux personnes en souffrance de rompre la solitude et de créer du lien entre elles. Ces activités s'adressent aux patients, mais aussi à leurs familles et à leurs amis.
De plus, au moment où l'on parle beaucoup dans les médias ou ailleurs d'hospitalisation abusive d'office (HO), cette association met tout en ?uvre pour qu'un malade en crise, et qui n'est donc plus conscient de son état, puisse accéder d'urgence aux soins.
A Paris, pour répondre à cette situation inhumaine et traumatisante pour les patients et pour leurs proches, un service ambulatoire 24 heures sur 24 serait bien la réponse la mieux adaptée. En effet, en cas de crise, la famille ou les proches saisissent directement ce service dont les professionnels se déplacent au domicile du patient qu'ils connaissent bien et rassurent. L'expérience montre alors que huit fois sur dix, une hospitalisation peut être évitée et représente donc un moindre coût pour la société.
C'est pourquoi j'approuve pleinement l'octroi de cette subvention de fonctionnement à l'association "Schizo ?... Oui !", affiliée à l'UNAFAM, dont l'action n'est plus à démontrer aujourd'hui.
Je vous remercie.
Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - La parole est à Mme KOMITÈS.
Mme Pénélope KOMITÈS, au nom de la 6e Commission. - Il n'y a pas grand-chose à dire de plus, si ce n'est que les délibérations sur lesquelles s'est inscrite Mme GOURIOU témoignent bien de la volonté de la Municipalité de travailler sur le champ du handicap psychique. En lien d'ailleurs avec Alain LHOSTIS, nous développons un certain nombre d'actions importantes.
Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Nous passons au vote.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DASES 375 G.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Qui s'abstient ?
Le projet de délibération est adopté. (2004, DASES 375 G).