Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu présenté par M. Jean VUILLERMOZ, Mme Catherine GÉGOUT, Mme Sophie MEYNAUD, Mme Nicole BORVO et les élus communistes concernant l'hôpital Maison Blanche.

Déliberation/ Conseil municipal/ Juin 2003 [2003 V. 89]



Délibération affichée à l'Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l'Etat le 2 juillet 2003.
Reçue par le représentant de l'Etat le 2 juillet 2003.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil Municipal,
Les représentants de l'ensemble des personnels médicaux et non médicaux de l'hôpital Maison Blanche (qui assure le service public de santé dans les 9, 10, 18, 19 et 20e arrondissements en ce qui concerne le soin psychiatrique) ont attiré notre attention sur les difficultés que rencontre cet établissement.
Cette situation résulte à la fois de la baisse régulière des moyens de fonctionnement et d'investissement alloués à cet établissement depuis plusieurs années, ainsi que de l'absence des décisions nécessaires à l'application des restructurations envisagées.
Un projet d'établissement ambitieux a été présenté et adopté par les tutelles, respectueux des principes de prise en charge au plus près des populations, conformément aux objectifs de la loi de sectorisation qui fait la qualité et la particularité du système de soins en santé mentale dans notre pays. Le programme d'investissement correspondant ainsi que le projet médical n'ont pas fait l'objet de débats ni d'approbation par les tutelles alors qu'ils ont été élaborés il y a maintenant plus d'un an.
C'est pourquoi nous souhaitons :
- réaffirmer notre attachement à une prise en charge au plus près des populations par l'ouverture des lieux d'hospitalisation correspondants,
- que le projet d'établissement de l'hôpital de Maison Blanche reçoive une application concrète par le maintien du développement des services extra-hospitaliers correspondants, comme alternatives à l'hospitalisation et le maintien des lits dans les différentes unités au niveau prévu,
-que les moyens financiers humains nécessaires soient à la hauteur des objectifs recherchés, que le projet médical et les investissements fassent l'objet d'un véritable débat et d'une approbation par les tutelles dans les meilleurs délais,
- que toutes les garanties soient données en gestion pour que les moyens mis en place soient effectivement affectés à la réalisation des objectifs.
Sur la proposition de M. Jean VUILLERMOZ, Mme Catherine GÉGOUT, Mme Sophie MEYNAUD, Mme Nicole BORVO et les élu-e-s du groupe communiste, le Conseil de Paris,

Emet le v?u :

Que M. le Maire de Paris intervienne auprès de M. le Préfet d'Ile-de-France et de M. le Directeur de l'ARH pour que les moyens nécessaires soient mis en ?uvre rapidement pour la réalisation de ce projet d'établissement.
Ce projet doit garantir une prise en charge de qualité des parisiens et des parisiennes concernés par la maladie mentale et assurer ainsi à l'ensemble des acteurs médicaux, sociaux et de sécurité, les moyens effectifs de remplir leurs missions.