Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu déposé par MM. Jean-François BLET, René DUTREY, François FLORES et les élus du groupe "Les Verts" concernant la réalisation d'ateliers d'artistes sur le site des frigos (ZAC Paris Rive Gauche).

Déliberation/ Conseil municipal/ Juin 2003 [2003 V. 96]



Délibération affichée à l'Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l'Etat le 2 juillet 2003.
Reçue par le représentant de l'Etat le 2 juillet 2003.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil Municipal,
Considérant que la Mairie de Paris et la SEMAPA se sont engagés à restituer les 4.000 m² des anciens ateliers détruits il y a quelques années ;
Considérant que la SEMAPA projette de répartir ces 4.000 m² dans deux bâtiments : 2.600 m² d'ateliers dans le bâtiment qui doit être érigé sur la parcelle M1 et 1.400 m² sur la parcelle M "D", au rez-de-chaussée de l'immeuble "Berger" ;
Considérant que l'élaboration de ce projet s'est effectuée jusqu'à présent en concertation avec les artistes des Frigos regroupés notamment au sein de l'association APLD 91 ;
Considérant que, dans le bâtiment qui doit être érigé sur la parcelle M1, la SEMAPA envisage la réalisation d'ateliers logements ;
Considérant que les artistes refusent la construction d'ateliers-logements "pour des raisons économiques, éthiques et sociales" et demandent que les 2.600 m² d'ateliers qui doivent être réalisés sur la parcelle M1 soient livrés "brut de béton" afin qu'ils puissent être aménagés par chaque occupant ;
Considérant que cette demande va dans le sens des préconisations de l'adjoint à la Culture sur la réalisation d'ateliers d'artistes ;
Sur la proposition de MM. Jean-François BLET, René DUTREY, François FLORES et les élus du groupe "Les Verts", le Conseil de Paris,

Emet le v?u :

Que les projets d'ateliers-logements d'artistes envisagés par la SEMAPA dans le bâtiment à construire sur la parcelle M1 soient abandonnés au profit d'ateliers ne comportant pas de logements et que les 2.600 m² d'ateliers qui doivent être réalisés dans ce bâtiment soient livrés brut de béton afin que chaque occupant puisse les aménager en fonction des caractéristiques de sa pratique artistique.