Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

9 - 2003, ASES 87 G - Subvention de fonctionnement à l'association "Clair obscur, une autre vision pour la culture" (17e). - Montant : 1.197 euros

Débat/ Conseil général/ Avril 2003


M. Christian SAUTTER, président. - Nous examinons maintenant l'attribution d'une autre subvention qui pourrait intéresser M. Christophe GIRARD, mais ce n'est pas le cas. C'est une subvention de fonctionnement de 1.197 euros à l'association "Clair obscur, une autre vision pour la culture".
La parole est à Mme CHÉRIOUX de SOULTRAIT sur le projet de délibération ASES 87 G.
Mme Joëlle CHÉRIOUX de SOULTRAIT. - Monsieur le Président, mes chers collègues, vous nous demandez de voter une subvention de fonctionnement de 1.197 euros à l'association "Clair obscur, une autre vision de la culture" afin de financer l'acquisition de cassettes audio destinées à enregistrer les activités de l'association à l'intention de 40 membres qui ne disposent pas d'une acuité visuelle suffisante pour pouvoir lire ses programmes.
C'est bien entendu très volontiers que nous voterons ce projet de délibération, en regrettant toutefois de constater que l'aide du Département a été plus que divisée par deux, passant de 3.049 euros en 2001 à 1.197 euros cette année.
Je note également que la demande formulée par l'association était de 7.622 euros. Il est dommage que compte tenu de l'excellent travail fait par l'association - qui est d'ailleurs présenté dans le projet de délibération - et du nombre de personnes concernées par ces activités - il y en avait à peu près 1.500 - que le Département de Paris se montre si peu généreux, notamment face aux largesses dont il sait faire preuve par ailleurs.
M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Madame CHÉRIOUX de SOULTRAIT.
Mme KOMITÈS va vous répondre.
Mme Pénélope KOMITÈS, au nom de la 6e Commission. - Effectivement, la subvention versée pour "Clair obscur" est inférieure à la demande.
Cela étant dit, nous réexaminons leur dossier pour l'année 2004 parce qu'ils ont décidé de se lancer dans un programme beaucoup plus ambitieux et nous examinons avec eux la possibilité d'une subvention plus conséquente sur l'année 2004.
M. Christian SAUTTER, président. - Merci pour ces éclaircissements.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération ASES 87 G.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Qui s'abstient ?
Le projet de délibération est adopté. (2003, ASES 87 G).