Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2 - Condoléances

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 1998


M. LE MAIRE DE PARIS. - Mes chers collègues, le Conseil de Paris a appris avec beaucoup de tristesse et d'émotion le décès, survenu le 27 septembre 1998, de M. Charles LEDERMAN, ancien Conseiller municipal de Paris, ancien Conseiller général de la Seine.
(Les Conseillers se lèvent).
Fils d'un vernisseur sur meubles originaire de Pologne, engagé volontaire dans l'armée française au cours de la première guerre mondiale, Charles LEDERMAN s'inscrit comme avocat au Barreau de Paris en 1934 et adhère la même année au Parti communiste.
Fait prisonnier à Dunkerque en 1940, il s'évade et exerce alors d'importantes responsabilités dans les organisations juives rattachées à la Main d'oeuvre immigrée. A ce titre, il est l'un des créateurs du groupe de combat de l'Union des juifs pour la Résistance et l'Entraide, qui joueront un rôle important dans les actions armées pour la libération de Villeurbanne.
A la Libération, il est élu Secrétaire général, puis Président de l'Union des juifs pour la Résistance et l'Entraide. Ayant repris son métier d'avocat, il défendra à maintes reprises les dirigeants du Parti communiste.
De 1956 à 1971, il siège au Conseil municipal de Paris, dont il représente le premier secteur (1er, 2e, 3e et 4e arrondissements), ainsi qu'au Conseil général de la Seine.
Au sein de l'Assemblée parisienne, il est membre de la 1ère Commission, de la Commission des anciens combattants et victimes de guerre, ainsi que de la Commission des transports.
Sénateur du Val-de-Marne en 1977, réélu en 1986, il est également élu Conseiller régional d'Ile-de-France en 1977.
Cet homme de savoir et de conviction était décoré de la Croix de guerre 1939-1945.
Ses obsèques ont été célébrées vendredi 2 octobre dernier au cimetière parisien de Bagneux.
En mon nom et au nom du Conseil de Paris, j'exprime à la veuve de M. Charles LEDERMAN, ainsi qu'à ses filles, à sa famille et à ses amis, les condoléances attristées de notre Assemblée.
(L'Assemblée, debout, observe une minute de silence).