Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

38 - QOC 95-146 Question de M. Pierre SCHAPIRA et des membres du groupe socialiste à M. le Maire de Paris relative à la mise en vente de l'hôtel du Barry, 2 bis, rue de la Jussienne (2e).

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 1995




M. LE MAIRE DE PARIS.- La question suivante de M. SCHAPIRA à M. le Maire de Paris est relative à la mise en vente de l'Hôtel du Barry.
Elle est ainsi libellée :
"M. Pierre SCHAPIRA et les membres du groupe socialiste ont été informés de la mise en vente par les Domaines de l'Hôtel du Barry situé 2 bis, rue de la Jussienne (2e).
Ce bâtiment de 4 étages sur 370 mètres carrés d'emprise au sol est inoccupé depuis 1992.
Dans cette rue piétonne sont implantés des établissements scolaires publics. Les besoins d'extension sont connus en particulier pour les activités scolaires et périscolaires, compte tenu notamment des problèmes de sécurité ressentis par les parents et les enseignants. L'aménagement de ce bâtiment pourrait répondre à ces besoins et à cette inquiétude.
Aussi, M. Pierre SCHAPIRA et les membres du groupe socialiste demandent-ils à M. le Maire de Paris d'examiner avec la plus grande attention la possibilité pour la Ville de Paris, soit de se porter acquéreur de l'Hôtel du Barry, soit de négocier avec l'Etat la conclusion d'un bail.
Il serait regrettable que ce lieu historique soit vendu à une affaire commerciale."
Je vous donne la réponse au lieu et place de M. Claude GOASGUEN, adjoint.
M. SCHAPIRA et les membres du groupe socialiste évoquent la mise en vente prochaine par adjudication de l'ancien hôtel du Barry, 2 bis-2 ter, rue de la Jussienne dans le 2e arrondissement et souhaitent que la Ville s'en porte acquéreur ou négocie avec l'Etat, propriétaire du bâtiment, la conclusion d'un bail en vue de l'extension des équipements scolaires situés en vis-à-vis.
Le collège César-Franck et le groupe scolaire mitoyen Montmartre-Jussienne fonctionnent actuellement dans des bâtiments fort imbriqués. Une normalisation de ces équipements est en effet nécessaire.
Toutefois, cet ancien hôtel particulier, précédemment utilisé à usage de bureaux par le Ministère des Affaires sociales, est inadapté à une occupation scolaire. Les contraintes techniques et financières pesant sur son réaménagement à usage scolaire sont très importantes, en raison de l'inscription d'une grande partie de l'immeuble à l'Inventaire supplémentaire des Monuments historiques.
Les premières études menées pour desserrer ces établissements dans le cadre des équipements de l'arrondissement n'ayant pas abouti à des solutions satisfaisantes, les services municipaux doivent approfondir ce dossier dans les mois à venir, en liaison avec les services académiques et le Maire de l'arrondissement.