Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Fixation de la nature des épreuves du concours public d'accès au corps des professeurs de la Ville de Paris (discipline : éducation musicale dans les classes de niveau élémentaire des écoles de la Ville de Paris). M. François DAGNAUD, rapporteur.

Déliberation/ Conseil municipal/ Octobre 2001 [2001 DRH 84]



Délibération affichée à l'Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l'Etat le 16 novembre 2001.
Reçue par le représentant de l'Etat le 19 novembre 2001.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,
Vu la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983, modifiée, portant droits et obligations des fonctionnaires, ensemble la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984, modifiée, portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale, notamment son article 118 ;
Vu la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l'Etat, notamment son article 20 ;
Vu le décret n° 85-1229 du 20 novembre 1985, modifié, relatif aux conditions générales de recrutement des agents de la fonction publique territoriale ;
Vu le décret n° 94-415 du 24 mai 1994, modifié, portant dispositions statutaires relatives aux personnels des administrations parisiennes ;
Vu la délibération D. 2143-1°, en date des 10 et 11 décembre 1990, modifiée, fixant le statut particulier applicable au corps des professeurs de la Ville de Paris ;
Vu la délibération DRH 27, en date des 24 et 25 septembre 2001, par lequel M. le Maire de Paris lui propose de modifier les délibérations fixant le statut particulier applicable à certains corps de la Commune de Paris ;
Vu le projet de délibération, en date du 24 septembre 2001, par lequel M. le Maire de Paris lui propose de fixer la nature des épreuves du concours public d'accès au corps des professeurs de la Ville de Paris (discipline : éducation musicale dans les classes de niveau élémentaire des écoles de la Ville de Paris) ;
Sur le rapport présenté par M. François DAGNAUD, au nom de la 2e Commission,

Délibère :

Article premier.- Les concours publics sur épreuves prévus à l'article 4 de la délibération D. 2143-1°, en date des 10 et 11 décembre 1990, susvisée, pour l'accès au corps des professeurs de la Ville de Paris (discipline : éducation musicale dans les classes de niveau élémentaire des écoles de la Ville de Paris) sont ouverts, suivant les besoins du service, par un arrêté municipal qui fixe la date des épreuves et le nombre de places offertes.
Art. 2.- Les inscriptions sont reçues à la direction des ressources humaines (bureau du recrutement) dans les conditions prévues par l'arrêté portant ouverture des concours.
La liste des candidat(e)s autorisé(e)s à prendre part à chacun d'eux est arrêtée par le Maire de Paris.
Art. 3.- La désignation du jury est effectuée pour chaque concours par un arrêté municipal.
Un(e) fonctionnaire de la direction des ressources humaines en assure le secrétariat.
Un(e) représentant(e) du personnel peut assister, en cette qualité, aux travaux du jury.
Il (elle) ne peut participer au choix des sujets, à la correction des copies ni à l'attribution des notes et aux délibérations du jury.
Art. 4.- Les concours comportent les épreuves suivantes :

1 - Epreuves de la 1ère série (coefficient 10)

Epreuve A
Composition relative à l'éducation générale et esthétique (sous forme de dissertation)
Le sujet portera sur le commentaire d'une réflexion pédagogique. Le programme de l'épreuve est défini pour chaque concours. (Durée : 4 heures - coefficient : 3)
Toute note inférieure à 6/20 est éliminatoire.
Epreuve B
Cette épreuve, dont le programme est fixé pour chaque concours, comporte 2 sous-épreuves.
Sous-épreuve B1
Composition portant sur l'histoire de la musique (Durée : 4 heures - coefficient : 2)
Sous-épreuve B2
Analyse auditive. Commentaire et identification, après trois auditions, de deux oeuvres musicales enregistrées. (Durée : 2 heures - coefficient : 2)
Toute note inférieure à 6/20 à l'une ou l'autre des deux sous-épreuves est éliminatoire.
Epreuve C
Dictées musicales
dictée mélodique à 1 voix,
dictée mélodique à 2 voix,
dictée rythmique,
dictée d'accords dont les candidat(e)s devront indiquer le chiffrage.
Les dictées seront données soit en direct (au clavier ou à la percussion pour la dictée rythmique), soit enregistrées à l'avance. (Durée : 2 heures - coefficient : 3)
Toute note inférieure à 8/20 est éliminatoire.
Le nombre minimum de points exigé des candidat(e)s pour qu'ils (elles) soient autorisé(e)s à se présenter aux épreuves de la deuxième série est fixé par le jury.

2 - Epreuves de la 2e série (coefficient 10)

Epreuve A - (Epreuve vocale)
Cette épreuve comprend 3 sous-épreuves.
Sous-épreuve A1
Lecture à vue accompagnée au piano d'une leçon de solfège en clé de sol et en clé de fa (Durée : 5 minutes - coefficient 2)
Sous-épreuve A2
Interprétation vocale :
Interprétation par les candidat(e)s d'une oeuvre vocale de leur choix (mélodie, lied, pièce lyrique, chanson contemporaine ou chant populaire).
Les candidat(e)s devront fournir trois exemplaires de la partition.
Un(e) pianiste accompagnateur (-trice) sera à leur disposition. (Durée : 10 minutes - coefficient 2)
Sous-épreuve A3
Déchiffrage d'un chant à caractère populaire avec paroles sans accompagnement (durée : 3 minutes - coefficient 2)
Epreuve B - Exécution instrumentale
Sous-épreuve B1
Improvisation d'un accompagnement de mélodie au piano ou avec un autre instrument harmonique transportable fourni par le ou la candidat(e). (temps de préparation : 3 minutes - durée : 5 minutes environ - coefficient 2)
Sous-épreuve B2
Interprétation instrumentale au choix des candidat(e)s (durée : 10 minutes environ - coefficient 2)
Les candidat(e)s devront préciser lors de l'inscription au concours le choix de l'instrument (piano ou instrument personnel transportable).
Un(e) pianiste accompagnateur (-trice) sera mis(e) à la disposition des candidat(e)s si la demande en a été faite au moment de l'inscription.
Le nombre minimum de points exigé des candidat(e)s pour qu'ils (elles) soient autorisé(e)s à se présenter aux épreuves de la troisième série est fixé par le jury sans pouvoir être inférieur à 100 pour l'ensemble des épreuves de la deuxième série.

3 - Epreuve de la 3e série (coefficient 6)

Mise en situation pédagogique suivie de l'entretien avec le jury.
Présentation d'une séquence pédagogique à un groupe d'élèves appartenant à une classe de l'école élémentaire. Le sujet à traiter, tiré au sort par les candidat(e)s, sera conforme aux instructions ministérielles en cours concernant la discipline enseignée.
Cette épreuve a pour but d'apprécier les qualités relationnelles avec les enfants, le dynamisme et le sens de la communication des candidat(e)s.
D'une durée d'une heure, elle se décompose de la façon suivante :
30 minutes de préparation,
20 minutes de leçon avec les élèves,
10 minutes d'entretien avec le jury au cours duquel les candidat(e)s devront justifier le travail présenté et mettre en relief leurs conceptions et leurs motivations éducatives.
Toute note inférieure à 7 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.
Art. 5.- Tout(e) candidat(e) qui n'a pas obtenu, pour l'ensemble des 3 séries d'épreuves, un total de points égal à 260 sur 520 est éliminé(e).
Art. 6.- Le jury procède au classement des candidat(e)s dans l'ordre du nombre total de points obtenus par chacun(e) d'eux (elles).
Si plusieurs candidat(e)s réunissent le même nombre de points, la priorité est accordée à celui ou celle qui a obtenu la meilleure note à l'épreuve de la troisième série, puis en cas d'égalité de note à cette épreuve, à celui ou celle ayant totalisé le plus grand nombre de points à l'issue des épreuves de la première série.
Dans la limite des postes offerts, le jury dresse la liste définitive, par ordre de mérite, des candidat(e)s ayant obtenu le plus grand nombre de points ; ceux (celles)-ci sont déclaré(e)s admis(es).
En outre, le jury peut, en conformité avec les textes réglementaires, établir une liste complémentaire d'admission.