Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

113 - 2003, DPA 42 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer un marché sur appel d'offres pour la réalisation des travaux de construction d'un gymnase 22, rue de l'Orillon (11e)

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2003


M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous arrivons à l'examen du projet de délibération DPA 42 relatif à une autorisation à M. le Maire de Paris de signer un marché sur appel d'offres pour la réalisation des travaux de construction d'un gymnase 22, rue de l'Orillon (11e).
Mme CAPELLE a demandé la parole et M. CHERKI répondra.
Mme Liliane CAPELLE. - J'interviendrai toujours aussi brièvement pour vraiment me féliciter et nous féliciter de la réalisation au c?ur du quartier de Belleville de ce gymnase. Je veux pointer l'effort de la Ville afin de donner à ce Paris populaire les équipements collectifs qui lui ont fait défaut pendant tant d'années avec la construction d'une piscine et d'un complexe sportif rue des Noyers dans le 20e arrondissement et de ce gymnase dans le 11e arrondissement. Ce sont des équipements prochainement mis à la disposition des habitants du quartier et de ses enfants et adolescents.
Mais la vocation sociale n'est pas le seul atout, cet équipement répond à un réel désir des habitants de disposer d'un équipement de qualité pour les enseignants et les sportifs, d'une surface de jeu disposant des normes requises à la pratique sportive.
De plus, le retard et le surcoût intervenus correspondaient à un aménagement pour les personnes handicapées. Donc, nous sommes parfaitement en phase avec ce projet puisque ce terrain de plein air en libre accès est totalement inadapté dans ce quartier particulièrement dense.
C'était une source de nuisances sonores pour les riverains et donc de conflits avec les utilisateurs. Il ne permettait pas une utilisation satisfaisante et les enseignants ou les associations sportives renâclaient à se rendre sur un équipement qui ne leur offre aucun confort d'utilisation. La décision de construire sur cet emplacement un véritable gymnase est une réponse de bon sens. Il faut mener une large concertation pour que les règles de fonctionnement soient reconnues par tous. Il faut que cet équipement satisfasse l'ensemble des besoins, celui des jeunes de Belleville, celui des associations de quartier, celui des professeurs d'éducation physique, bref, que dans ce quartier politique de la ville, ce gymnase ait toute sa place et contribue à son amélioration, je vous remercie.
M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Madame CAPELLE.
Je ne vois pas ce que M. CHERKI pourrait ajouter, mais il a la parole.
M. Pascal CHERKI, adjoint, au nom de la 7e Commission. - Rapidement, vous avez souligné, Madame CAPELLE, qu'à un moment, la municipalité du 11e avait souhaité ce gymnase rue de l'Orillon, qui a pris quelques mois de retard, mais nous sommes arrivés à dégager les crédits nécessaires de manière à ce que les engagements pris par la municipalité du 11e soient tenus.
Pour répondre à votre deuxième souci qui est l'affectation en termes de créneaux horaires au plus près des besoins des habitants, je ne reviens pas sur l'historique.
Cet équipement a vocation à être transféré. Dans ce cadre là, la mairie d'arrondissement saura faire les propositions les plus utiles et subtiles en fonction des besoins des habitants et des associations.
M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Monsieur CHERKI, pour cette réponse subtile.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DPA 42.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2003, DPA 42).