Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

105 - 2003, ASES 159 - Approbation de la désignation du maître d'oeuvre concernant la construction d'une crèche de 60 berceaux, 2-4, impasse Robert - 3, impasse Calmels (18e).- Autorisation à M. le Maire de Paris de signer ledit marché et de déposer la demande de permis de construire pour la réalisation de l'opération.2003, ASES 185 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer une convention de mandat de maîtrise d'ouvrage avec la S.I.E.M.P.-V.P. pour la construction d'une crèche collective de 60 berceaux et d'un logement de fonction intégré à un immeuble de logements, 124-130, boulevard de Ménilmontant (20e)

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2003


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du projet de délibération ASES 159 relatif à l'approbation de la désignation du maître d'?uvre concernant la construction d'une crèche de 60 berceaux, 2-4, impasse Robert - 3, impasse Calmels (18e).- Autorisation à M. le Maire de Paris de signer ledit marché et de déposer la demande de permis de construire pour la réalisation de l'opération.
Mme BAUD a la parole.
Mme Dominique BAUD. - Monsieur le Maire, chers collègues, mon intervention sur ce projet de délibération est motivée par une interrogation sur le coût prévisionnel d'investissement qui, ramené à un berceau, en date seulement de mai 2002, est déjà de plus 43.000 euros pour le projet de délibération ASES 159, et si vous me permettez de lier le projet de délibération ASES 185, pour ce dernier de près de 50.000 euros en valeur avril 2003. Ce coût risque de s'alourdir dans l'avenir. Il est déjà très supérieur au coût moyen d'un berceau.
Je vous remercie de bien vouloir m'en indiquer les raisons pour nous permettre d'évaluer le risque d'augmentation de ce coût d'ici l'achèvement des travaux. N'y voyez bien entendu aucune agression contre le projet de multiplier le nombre de crèches, c'est un système de garde qui répond à la demande d'un bon nombre de familles où les deux conjoints travaillent, dont je connais les avantages, même s'il ne faut pas oublier qu'il ne convient pas à tout le monde. Il faut améliorer le libre choix des parents mais il nous revient aussi de veiller à la meilleure utilisation des deniers publics et payer une prestation à son juste prix permet de multiplier les prestations du même type ou d'autres pour répondre à d'autres besoins des Parisiennes et des Parisiens.
Je vous remercie.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.
Mme TROSTIANSKY a la parole pour répondre sur les projets de délibération ASES 159 et ASES 185.
Mme Olga TROSTIANSKY, adjointe, au nom de la 6e Commission. - Monsieur le Maire, c'est vrai qu'avec un taux de service de 50 % en 2001, le 18e arrondissement était une des lanternes rouges des arrondissements parisiens en termes d'accueil de la Petite enfance et la topologie très particulière de l'arrondissement, qui présente peu d'opportunités foncières et également des contraintes liées à la nature de son sous-sol, accentue les difficultés pour trouver des terrains pouvant recevoir des crèches et haltes-garderies.
L'impasse Robert où est prévue la réalisation de cette crèche de 60 berceaux sur une parcelle appartenant à la Ville n'échappe pas à ces difficultés. Malgré l'exiguïté de la parcelle et les difficultés d'accès de ce terrain enclavé en c?ur d'îlot, le coût au berceau présenté et approuvé en juin 2002 s'élève à 43.400 euros, ce qui le place en fait largement en dessous du plafond de 48.000 euros fixé pour les opérations les plus complexes techniquement.
Pour ce qui concerne le projet dans le 20e arrondissement de la crèche boulevard de Ménilmontant, vous savez que la situation du 20e arrondissement n'est guère meilleure que celle du 18e et cette crèche de 60 berceaux fait partie des quelques 750 places en crèche et en halte-garderie qui sont programmées pour le 20e arrondissement afin de compenser le retard pour cet arrondissement.
Là aussi c'est un coût au berceau de 46.235 euros qui reste inférieur au plafond de 48.000 euros et ce coût est justifié aussi par les contraintes d'aménagement des espaces extérieurs du fait de la faible emprise du terrain en plusieurs espaces.
Ces quelques chiffres vous montrent qu'évidemment nous essayons - et c'est le cas pour ces deux opérations - de maîtriser le coût au regard de ces multiples contraintes énoncées.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération ASES 159.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2003, ASES 159).
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération ASES 185.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2003, ASES 185).