Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

84 - 2003, DPE 79 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer les marchés sur appel d'offres pour les travaux, l'assistance au contrôle des travaux et la coordination en matière de sécurité et de protection de la santé des travailleurs, pour la réhabilitation du collecteur de Grenelle (7e et 15e)

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2003


M. David ASSOULINE, adjoint, président. - Mes chers collègues, nous passons à la 4e Commission et nous examinons maintenant le projet de délibération DPE 79 concernant une autorisation à M. le Maire de Paris de signer les marchés sur appel d'offres pour les travaux, l'assistance au contrôle des travaux et la coordination en matière de sécurité et de protection de la santé des travailleurs, pour la réhabilitation du collecteur de Grenelle (7e et 15e).
Je donne la parole à M. GOUJON.
M. Philippe GOUJON. - Merci, Monsieur le Maire.
Je voudrais, au détour de ce projet de délibération sur la réhabilitation du collecteur de Grenelle, qui concerne le 7e et le 15e, qui est un énorme ouvrage qui va jusqu'au rond-point Mirabeau, évoquer le devenir du projet d'aménagement du souterrain, justement sous le rond-point Mirabeau, qui était conditionné par le déplacement de ce collecteur.
Ce projet avait été confirmé sous la mandature précédente afin de poursuivre, en l'achevant, le souterrain réalisé sous le parc Citroën, en raison des difficultés de circulation, des pollutions sonores et atmosphériques pour les riverains, du manque de sécurité pour les piétons et les cyclistes.
Cet aménagement, vous le comprendrez aisément, est rendu encore plus nécessaire depuis l'achèvement de la Z.A.C. Citroën et l'implantation de l'hôpital européen Georges-Pompidou - quid de l'accessibilité des véhicules de secours, des ambulances ? -, des locaux de France Télévision, du tramway au Garigliano et enfin du passage du bus 62 inscrit au programme mobilien.
Nous avons d'ailleurs en tant qu'élus du 15e inscrit ce franchissement dans le projet de budget évoqué par le conseil d'arrondissement pour 2004, et que nous avons soumis à la Municipalité.
Sur un coût de 50 millions d'euros envisagés à l'époque, une quinzaine de millions avaient été votés sous la mandature précédente. Que sont devenus ces crédits d'études et de première réalisation ?
En mai 2002, le Maire de Paris avait répondu au Maire du 15e, par sa première adjointe, qu'à la fin de l'année 2002, ou au début 2003 - nous avons passé l'échéance -, l'achèvement des travaux d'assainissement importants réalisés sur site offrirait l'opportunité, enfin, d'un aménagement en concertation avec les élus, les riverains, les associations.
Ma question, Monsieur le Maire, est donc de savoir si, depuis lors, le dossier a évolué et si nous pouvons espérer que ce souterrain verra le jour comme le souhaite la grande majorité des élus du 15e ainsi que les riverains, très gênés par la situation actuelle, les associations et tous les établissements situés aux alentours de ce rond-point.
Je vous remercie.
M. David ASSOULINE, adjoint, président. - Madame CONSTANTIN, pouvez-vous répondre ?
Mme Myriam CONSTANTIN, adjointe, au nom de la 4e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.
Nous venons d'en parler, Monsieur GOUJON, vous posez à propos d'un projet de délibération sur la réhabilitation du collecteur de Grenelle, l'égout, une question relative au souterrain et à l'aménagement du carrefour qui le surplombe. Je ne peux pas vous donner les précisions que vous attendez. Je vous propose, comme je vous l'ai indiqué, que votre question soit notée et je m'engage à la porter devant Denis BAUPIN, bien sûr, l'adjoint concerné, afin que vous ayez les éléments de réponse précis dans les délais les plus brefs possible.
Simplement, sur les objectifs que vous indiquez en termes généraux, je puis vous assurer que ce projet a fait l'objet d'une concertation soutenue depuis maintenant des mois et des mois, à peu près depuis que nous sommes en responsabilité à la Ville. Nous aurons encore, je le pense, à aménager cette concertation afin qu'à tout le moins des aménagements provisoires puissent être proposés à la fréquentation des Parisiens.
J'ai bien conscience de ne pas répondre tout à fait au fond, mais vous conviendrez avec moi que ce n'est pas tout à fait commode. Par contre, je peux parler du collecteur de Grenelle, n'est-ce pas ?
M. David ASSOULINE, adjoint, président. - Merci, Madame CONSTANTIN.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DPE 79.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2003, DPE 79).