Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

62 - 2003, DVD 119 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer un marché sur appel d'offres pour la réalisation de barrages du boulevard périphérique, des voies sur berge et des passages souterrains et de divers services, fournitures et travaux liés à ces barrages

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2003


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Avant de revenir au projet de délibération DVD 119, je voudrais vous faire une proposition, avec l'accord des groupes de l'Assemblée, qui serait d'ajourner les réponses aux questions orales, donc de donner évidemment les réponses que nous avons des services aux élus qui ont posé des questions - on va aller dîner d'ici deux à trois minutes, une fois qu'on aura examiné la délibération DVD 119 - et de reprendre après le dîner l'examen de la 3e Commission.
Est-ce que vous êtes d'accord sur ce scénario ?
Je donne donc maintenant la parole, sur le projet de délibération DVD 119, à Mme KUSTER, puisque j'ai oublié tout à l'heure de lui donner la parole.
Mme Brigitte KUSTER. - Monsieur le Maire, je voudrais quand même revenir sur la manière dont nous sommes traités. J'ai posé des questions très précises, je n'ai pas eu de réponses. Cela a été pareil tout à l'heure sur la question d'actualité. C'est un peu facile.
Ecoutez-nous quand nous parlons et essayez de répondre !
Quand vous donnez des réponses, vous n'avez pas l'air très au fait des choses.
Si je vous pose des questions, c'est que des personnes s'en sont inquiétées.
La réponse est non avenue, Monsieur BAUPIN, étant donné ce que vous venez de dire et je regrette la manière dont vous considérez l'opposition, systématiquement. On essaie aussi de faire avancer le schmilblic de temps en temps !
Concernant ce projet de délibération DVD 119, vous nous demandez l'autorisation de lancer un appel d'offres concernant les prestations à exécuter pour permettre la fermeture du boulevard périphérique en cas de travaux d'entretien. C'est, bien sûr, nécessaire pour le bon fonctionnement du boulevard périphérique.
Ce type de marché existe d'ailleurs depuis plusieurs décennies. Par contre, dans le Sud de Paris, les premiers travaux préparatoires du tramway ont commencé et ne laissent sur les Maréchaux, dans le sens est-ouest qu'une file de circulation, ce qui se traduit par des embouteillages permanents. Lors de la fermeture du périphérique, la situation devient carrément ingérable.
Que comptez-vous faire, Monsieur le Maire, pour que la situation des riverains ne soit pas invivable pendant plus de trois ans ? Pourquoi n'utilisez-vous pas, comme cela a été fait il y a quelques années, les voies latérales, au sud du boulevard périphérique (Adolphe Pinard, Romain Rolland), permettant ainsi d'offrir dans le sens Est-Ouest une capacité supplémentaire ?
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.
Monsieur BAUPIN, vous avez la parole.
M. Denis BAUPIN, adjoint, au nom de la 3e Commission. - Madame KUSTER, d'abord pour revenir sur votre déclaration liminaire, je voudrais vous dire que vous posez des questions techniques et juridiques qui mériteraient d'être posées et débattues en Commission.
Je pense en effet que les commissions de notre Conseil devraient être mieux utilisées pour évoquer toutes ces questions un peu techniques. Franchement, je ne vois pas pourquoi, en Conseil de Paris, nous devrions imposer à l'ensemble de nos collègues un débat juridique précis sur des projets de délibération sur lesquels vous auriez pu avoir les réponses des services en commission.
Je pense d'ailleurs avoir répondu sur le fond.
En ce qui concerne maintenant la question que vous posez sur les travaux du périphérique, je voudrais vous rassurer, les fermetures du périphérique pour entretien se font, bien évidemment, la nuit. Il n'y aura donc pas de conséquences directes pour les riverains, en liaison avec le tramway des Maréchaux et de ses travaux.
En tout état de cause, l'idée de faire passer la circulation sur les voies latérales représenterait une dégradation évidente des conditions de vie des riverains.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 119.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2003, DVD 119).
Je voudrais dire à Mme KUSTER qu'elle est inscrite sur 17 projets de délibération. Je crois donc quand même, Madame, que vous avez toute la capacité de vous exprimer dans cette enceinte et je veux dire que M. BAUPIN n'est pas l'adjoint qui répond le plus rapidement, j'ai pu le constater également. Je pense donc qu'il vous fournit toutes les explications dont vous avez besoin.
Je suspends la séance pour le dîner.
Reprise à 10 heures précises avec l'espoir de terminer la séance au plus tard à 23 heures 30, en ayant terminé l'examen des délibérations de la 3e Commission.