Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

225 - QOC 2003-641 Question de Mme Elisabeth de FRESQUET et des membres du groupe Union pour la démocratie française à M. le Préfet de police sur l'état de la délinquance dans le quartier "Beaugrenelle" (15e)

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2003


Libellé de la question :
"Leur attention ayant été appelée sur l'augmentation des agressions et actes délictueux commis dans le quartier Beaugrenelle, plus précisément dans le secteur du Front de Seine, Mme Elisabeth de FRESQUET et les membres du groupe Union pour la démocratie française demandent à M. le Préfet de police de leur communiquer l'état des infractions commises ces derniers mois.
Ils lui seraient obligés de leur indiquer les éventuelles mesures mises en ?uvre pour améliorer la sécurité des résidents concernés."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"A l'image de l'ensemble de la Capitale, le 15e arrondissement a connu durant les huit premiers mois de l'année une évolution particulièrement favorable de baisse de la délinquance.
En effet, l'ensemble des faits constatés par les services locaux de la Direction de la Police urbaine de proximité pendant cette période a baissé de plus de 9 %, tandis que la délinquance de voie publique a diminué de près de 14 %.
Durant le même temps, une activité soutenue a été maintenue par les effectifs de l'arrondissement. Ainsi, 1.614 personnes ont été mises en cause, dont 943 placées en garde à vue et 241 déférées devant un magistrat.
Le quartier Beaugrenelle, proche des sites sensibles de la Z.A.C. "Saint-Charles", de la cité des Cévennes et de la cité des Quatre Frères Peignot présente une évolution globale similaire, avec 196 faits constatés en 8 mois, contre 242 l'année précédente, soit une baisse de 19 %.
Afin d'amplifier la lutte contre la délinquance, des opérations sont menées de manière régulière sur ce site, ayant amené 43 interpellations depuis le début de l'année pour des délits divers.
Ainsi, le 15 juillet, à la suite de vols avec violences commis en réunion sur des passants à l'occasion des festivités de la Fête nationale, plusieurs membres de différentes bandes de jeunes délinquants ont été interpellés au niveau du pont de Grenelle. Sept d'entre eux ont fait l'objet d'une présentation devant un magistrat ou d'une convocation en justice.
J'ajoute, que ce secteur est inclus dans une aire d'initiative, de responsabilité et d'échange où sont fidélisés des policiers de quartier qui y assurent une présence continue entre 7 heures 30 et 23 heures, indépendamment des patrouilles quotidiennes assurées par les autres unités du commissariat central.
Je puis vous assurer que les surveillances exercées dans cette partie du 15e arrondissement seront maintenues avec fermeté, afin de répondre aux légitimes aspirations des riverains."