Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

182 - QOC 2003-676 Question de Mme Roxane DECORTE à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police sur la situation délicate du square de la Madone (18e) et du terrain de boules attenant

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2003


Libellé de la question :
"Mme Roxane DECORTE souhaite attirer une nouvelle fois l'attention de M. le Maire de Paris et de M. le Préfet de police sur la situation délicate du square de la Madone et du terrain de boules attenant dans le 18e arrondissement. Mme Roxane DECORTE a déjà interpellé M. le Maire de Paris sur ce sujet en octobre 2002. Ces espaces publics ont été rénovés afin de les reconquérir au profit des enfants, des joueurs de boules, des habitants de ce secteur, les autorités s'étant engagées de manière ferme à ce qu'ils soient préservés. Or, une vingtaine d'individus alcooliques voire plus, accompagnés de gros chiens, bien connus des autorités, occupent la plupart des bancs, se saoulent bruyamment le jour comme la nuit, se livrent à des bagarres et laissent derrière eux leurs déchets de toute nature. Un tel environnement pourrit la vie quotidienne. Les habitants expriment un véritable ras-le-bol.
Mme Roxane DECORTE souhaite connaître les mesures prises pour remédier à cette situation inacceptable qui dure depuis sept ans, qui s'est aggravée sérieusement cet été et que l'on ne tolérerait pas dans d'autres quartiers de la Capitale."
Réponse (M. Christophe CARESCHE, adjoint) :
"Au titre de la mission de protection des bâtiments et équipements municipaux, de leurs personnels et usagers, confiée à la D.P.P., les inspecteurs de sécurité de la Ville de Paris effectuent des passages réguliers sur les sites inscrits dans leurs circuits de patrouilles, établis en fonction des problèmes de terrain signalés.
C'est ainsi que le square de la Madone et le terrain de boules attenant dans le 18e, dont la population riveraine dénonce les nuisances sonores générées par les bruyantes libations auxquelles se livrent des "SDF" installés dans les lieux, font l'objet d'une surveillance attentive depuis plusieurs mois.
Les inspecteurs de sécurité du groupe spécialisé "SDF" et/ou de l'unité territoriale compétente ont effectué 51 passages sur ce site entre le 1er mai et le 8 septembre 2003.
Au cours de ces passages, ils ont procédé à l'éviction de 46 marginaux avec 2 chiens, portant atteinte à la tranquillité des lieux.
L'évolution de la situation dans ce square reste attentivement suivie et dans le cas où elle deviendrait réellement critique, des opérations conjointes Ville/Police nationale, chacun agissant de son domaine de compétence, pourraient être envisagées."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Depuis quelques mois, le square de la Madone demeure le lieu de rassemblement privilégié d'une dizaine de personnes souvent en "état d'ébriété, occupant ce site de jour comme de nuit.
Il est de fait que cette présence ne manque pas de générer à la fois de réels problèmes d'hygiène mais aussi un important sentiment d'insécurité bien que ces individus ne manifestent pas d'agressivité envers les riverains.
Tout particulièrement sensibilisés par cette situation, les services de police de l'arrondissement ont intensifié leur action.
Des opérations spécifiques d'éviction sont menées quotidiennement, à des heures différentes de la journée, par les fonctionnaires locaux de la Direction de la Police urbaine de proximité.
Ces actions sont réalisées en collaboration avec les services de Voirie de la Mairie de Paris chargés de la Propreté.
Il est vrai qu'en dépit de ces différentes interventions, il est fréquemment constaté le retour de ces personnes sur les lieux, ces dernières refusant systématiquement toute assistance ou conduite vers des structures d'accueil et demeurant indifférentes à toute verbalisation, eu égard à leur insolvabilité."