Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

44 - Vœu n° 10 déposé par Mme de CLERMONT-TONNERRE, au nom du groupe U.M.P., relatif à la mise en place de panneaux d'information sur le patrimoine et l'histoire des quartiers parisiens

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2003


M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous allons maintenant examiner, toujours en 9e Commission, le v?u n° 10 qui ne se rattache à aucun projet de délibération. Ce v?u est déposé par le groupe U.M.P. et est relatif à la mise en place des panneaux d'information sur le patrimoine et l'histoire des quartiers parisiens.
C'est Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE qui le présente et Mme MAZETIER répondra.
Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE. - Le succès des 20e Journées du Patrimoine nous a montré une fois de plus à quel point nos concitoyens sont avides de mieux connaître leur patrimoine, qu'il s'agisse des grandes édifices ou d'un patrimoine de quartier plus insolite.
En dehors de ce grand rendez-vous annuel, les Parisiens peuvent découvrir l'histoire de notre Capitale, grâce, entre autres, à des panneaux d'information en forme de rame, mis en place à proximité des différents lieux de mémoire. Ces panneaux, conçus par Philippe STARK, ont l'avantage d'être discrets, peu encombrants et permettent à tous, aux habitants, aux visiteurs et à toutes les générations de bénéficier d'un aperçu de l'histoire des lieux.
Si plusieurs centaines de ces panneaux ont déjà été posés à travers notre capitale, les nouvelles demandes ou propositions formulées par les élus d'arrondissement et les associations ne sont plus satisfaites.
Je vous propose donc, Monsieur le Maire, mes chers collègues, d'adopter ce v?u, à travers lequel nous exprimons le souhait que la Municipalité poursuive la mise en place de ces panneaux d'information sur les emplacements qui le justifient afin de permettre aux parisiens de découvrir, au c?ur des quartiers, l'empreinte de lieux, d'événements ou d'un patrimoine de proximité parfois méconnu mais dont il nous appartient de conserver la mémoire et de transmettre l'histoire.
(M. Christophe CARESCHE, adjoint, remplace M. Christian SAUTTER, adjoint, au fauteuil de la présidence).
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci, Madame.
Madame MAZETIER, vous avez la parole.
Melle Sandrine MAZETIER, adjointe. - Je voudrais profiter de l'intervention de Mme de CLERMONT-TONNERRE, qui a évoqué les journées du patrimoine, pour remercier très chaleureusement beaucoup des personnels de la séance et des personnels de l'Hôtel de Ville qui ont assuré, dans des conditions vraiment optimales, l'accueil de milliers et de milliers de Parisiens et de visiteurs à l'occasion des journées du patrimoine et qui sont présents encore aujourd'hui, et pour quelques jours encore, auprès de nous pour assurer le bon déroulement de la séance. Je les en remercie en notre nom à tous.
Je voudrais répondre plus directement au v?u de Mme de CLERMONT-TONNERRE pour lui donner quelques éléments d'information expliquant ma réponse.
Les panneaux auxquels vous faites allusion ont été implantés dans le cadre d'un marché public passé avec une des filiales de la société Decaux. C'est un marché qui date de mars 1995 et qui prévoyait un nombre maximal de panneaux de 672 en tout.
Autant dire qu'en quelques années, les possibilités de ce marché ont été largement épuisées. En 2001, les implantations de ces panneaux n'étaient plus possibles.
Tout nouveau panneau de cette nature entraînerait donc la passation d'un avenant à ce marché, qui coule jusqu'en 2007, avenant coûteux et pas forcément adapté à ce qu'attendent aujourd'hui les visiteurs et les Parisiens, qui passent devant ces monuments ou dans ces lieux de mémoire, qui manquent, c'est vrai, pour le moment, de signalement.
Je ne suis pas sûre de partager votre enthousiasme sur l'esthétique et l'intégration de ces panneaux d'information mais à chacun son goût !
En tout cas, dans le cadre de ce marché, nous ne pouvons pas en faire de nouveau. Il faut trouver une solution pour répondre à la demande d'information et à l'appétit des Parisiens pour leur patrimoine mais je ne suis pas sûre que ce soit à travers ce mobilier que nous répondrions le mieux à ces aspirations, à cette curiosité qui s'expriment tous les jours.
Donc avis défavorable.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.
Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u n° 10 déposée par Mme de CLERMONT-TONNERRE.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
La proposition de v?u n° 10 est repoussée.