Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

197 - QOC 2003-691 Question de M. Philippe GOUJON à M. le Préfet de police sur le bilan de l'opération "Ville-Vie-Vacances" en faveur des jeunes Parisiens ne partant pas en vacances

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2003


Libellé de la question :
"Alors que certains élus et, parmi eux, des représentants de la Municipalité, avaient cru devoir diffuser des rumeurs faisant état d'un moindre engagement de la Préfecture de police dans le cadre de l'opération "V.V.V. 2003" en faveur des jeunes Parisiens ne partant pas en vacances, ce n'est pourtant pas moins de 700 jeunes qui ont été accueillis quotidiennement, encadrés par 165 animateurs volontaires sur une vingtaine de sites.
Pour permettre l'information la plus complète possible des élus qui n'en disposeraient pas, M. Philippe GOUJON demande à M. le Préfet de police d'exposer le bilan détaillé de l'opération "V.V.V. 2003", d'indiquer quelles activités nouvelles ont été pratiquées cette année et quels projets la Préfecture de police compte mettre en ?uvre pour 2004 ?
Il demande enfin si la subvention municipale inchangée depuis plusieurs années est désormais suffisante pour le développement de ces projets, alors même que le renforcement de l'opération "V.V.V." fait partie des priorités rappelées dans l'avenant au Contrat parisien de sécurité, voté le 27 février 2002 ?"
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Comme les années précédentes, la Préfecture de police s'est largement investie, avec les autres partenaires, dans l'opération "Ville-Vie-Vacances".
Ainsi, 107 agents de la Préfecture de police, ont participé aux animations sur 17 sites répartis sur onze arrondissements : les 9e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 15e, 17e, 18e, 19e et 20e, au profit des jeunes de 10 à 18 ans.
Une moyenne de 700 jeunes a été accueillie quotidiennement, soit 450 jeunes sur les sites intra-muros et 250 jeunes dans les centres de loisirs hors de Paris.
Trois sites ont été ouverts jusqu'à 21 heures 30 dans les 17e et 18e arrondissements (Biancotto, Max-Rousié, Tristan-Tzara).
Comme vous pouvez le constater, la Préfecture de police a plus que maintenu ses effectifs et a pu développer des animations supplémentaires avec les autres acteurs. Le 9e arrondissement a bénéficié d'une activité spécifique supplémentaire (activités de 14 heures à 17 heures à la piscine Drigny et ensuite de 17 heures à 20 heures au centre d'animation et de loisirs Valeyre et une sortie quotidienne à Choisy-le-Roi).
En outre, la Préfecture de police a assuré à la demande de la Mairie de Paris l'animation de nouveaux sites réputés difficiles, en particulier dans le 15e et le 19e arrondissement, sur le terrain d'éducation physique Bessin près de la porte de Vanves, le T.E.P Jandelle dans le quartier de Belleville et le T.E.P Pailleron.
Plusieurs activités nouvelles ont été engagées en particulier en matière de prévention routière au Parc floral à Vincennes. L'animation appelée "la ville au bois" a permis aux jeunes de se familiariser avec le Code de la route. Cette année, l'atelier "escalade" a été développé dans le 17e et le 9e arrondissement.
Ce dispositif et la participation de la Préfecture de police seront reconduits en 2004."