Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

12 - Dépôt de questions d'actualité

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2000


M. Roger ROMANI, adjoint, président. - Mes chers collègues, je vous informe que 6 questions d'actualité ont été déposées.
La première, émanant du groupe "U.D.F. et Modérés" est adressée à M. le Maire de Paris en ces termes :
"Monsieur le Maire, mes chers collègues, lors de notre séance du 25 octobre 1999, la convention de délégation du service public entre la Ville de Paris et la société d'exploitation de l'Aquarium du Trocadéro pour la reconstruction et l'exploitation de cet aquarium, était soumis au vote du Conseil de Paris.
Yves GALLAND, au nom du groupe "U.D.F. et Modérés" s'était interrogé sur le choix de "MORITA", compte tenu en particulier du profil financier et du capital modeste de la société concessionnaire que vous proposiez. Faute d'explication satisfaisante, notre groupe n'avait pas voté ce projet.
Or, il semblerait que la Chambre régionale des comptes ait rendu un avis négatif sur le profil juridique et les garanties financières de la société "MORITA".
Pourriez-vous, Monsieur le Maire, nous indiquer le contenu de l'avis de la Chambre régionale des comptes et les conséquences que vous comptez en tirer pour la gestion de ce dossier."
La deuxième question d'actualité émane de M. Georges SARRE et des membres du groupe du Mouvement des citoyens. Elle est posée à M. le Maire de Paris en ces termes :
"Pourquoi le Conseil de Paris n'a-t-il pas encore été informé, comme le prévoit la loi, de l'avis de la Chambre régionale des comptes d'Ile-de-France relatif à la convention de délégation de service public pour la rénovation de l'Aquarium du Trocadéro qui a été notifié à la Ville de Paris le 21 janvier 2000."
La troisième question, posée par le groupe communiste à M. le Maire de Paris, est relative "à la position de la Ville concernant la demande de la F.N.A.C.A. d'attribuer pour les anciens combattants dès 65 ans la gratuité dans les transports en commun".
La quatrième question d'actualité posée par Mme Laure SCHNEITER à M. le Maire de Paris concerne "la place de la Concorde et de ses abords".
La cinquième question émanant de M. Patrick BLOCHE, au nom du groupe socialiste et apparentés, à M. le Maire de Paris concerne "la révision du Plan d'occupation des sols du Faubourg-Saint-Antoine".
Enfin, la sixième question d'actualité est posée par M. Claude LAMBERT. Elle est adressée à M. le Préfet de police en ces termes :
"Le week-end Pascal a été l'occasion de constater, une fois encore, le stationnement parfois anarchique des cars de tourisme qui ont, en de nombreuses occasions, provoqué des bouchons sur la voie publique.
Claude LAMBERT, au nom du groupe "Rassemblement pour Paris", demande à M. le Préfet de police quelle action de surveillance et de répression éventuellement il entend prendre pour, lors des prochains week-ends fériés, faire respecter la réglementation".
Nous suspendons la séance jusqu'à 14 heures 30.
Nous reprendrons nos travaux avec les questions d'actualité.