Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

56 - 2000, DFAE 41 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer 2 marchés sur appel d'offres pour la réalisation de campagnes d'animations sur 2 marchés couverts, Saint-Quentin (10e) et Ternes (17e)

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2000


M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - Mes chers collègues, je vous propose de passer à l'examen du projet de délibération DFAE 41 autorisant M. le Maire de Paris à signer deux marchés sur appel d'offres pour la réalisation de campagnes d'animation sur deux marchés couverts, Saint-Quentin (10e) et Ternes (17e).
Je donne la parole à M. Philippe LAFAY et M. Jean-Pierre PIERRE-BLOCH lui répondra.
M. Philippe LAFAY. - Merci, Monsieur le Maire.
Lors du dernier Conseil du 17e arrondissement, comme l'ensemble de mes collègues, j'ai approuvé bien sûr sans réserve le projet de délibération concernant la réalisation d'une campagne d'animation des marchés couverts parisiens Saint-Quentin dans le 10e et Ternes dans le 17e, visant à promouvoir comme vitrine les produits du terroir français.
Les marchés couverts dans notre Ville intéressent tous les arrondissements. Ce sont des centres de vie, de convivialité, de rencontre, pour nos concitoyens. A l'heure de la "mal-bouffe" ces lieux fréquentés, mais pas autant que nous pourrions le souhaiter, sont l'école du goût et du choix des produits de qualité conseillé par des commerçants avertis. C'est pourquoi j'approuve totalement cette initiative permettant de relancer l'animation de ces marchés couverts.
Cependant, Monsieur le Maire, il est essentiel d'associer dans les choix des produits du terroir français les commerçants eux-mêmes et leurs associations. Il faut que ces animations soient mises en place avec ceux qui font vivre nos quartiers et nos arrondissements depuis de nombreuses années.
L'organisation et l'harmonie des produits présentés doivent rester l'oeuvre des commerçants et de leur association. Je le répète, encore merci, Monsieur le Maire.
M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - Je donne la parole à M. Jean-Pierre PIERRE-BLOCH.
M. Jean-Pierre PIERRE-BLOCH, adjoint, au nom de la 7e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.
Je vais paraître très terre à terre après le débat d'il y a quelques minutes. Après de grandes envolées, on va redescendre sur le quotidien et l'humain.
L'idée, Monsieur le Maire, et pour répondre à M. LAFAY, est de promouvoir dans Paris les régions françaises en sachant que nous avons la chance d'avoir 13 marchés couverts dont certains ont quelques difficultés et d'autres fonctionnent bien.
On voit depuis des mois et des mois se développer en France une polémique sur la "mal bouffe", si je peux dire, ou la "bonne bouffe".
L'idée que nous avons eue à la Direction des Finances et des Affaires économiques était la suivante : finalement, Paris, c'est quoi ? Les Parisiens, c'est quoi ? 60 % de provinciaux qui sont venus, de strate en strate, s'installer à Paris et qui ne pensent l'été qu'à redécouvrir les produits locaux de leur région.
L'idée est donc d'inviter les départements.
On fait deux essais avec deux départements différents dans le 17e et le 10e arrondissement qui vont venir s'exprimer sur toutes leurs productions locales en sachant que nous avons 44.000 producteurs locaux de très grande qualité.
Je réponds à M. LAFAY qu'il ne s'inquiète pas. Cela ne sera pas fait en parallèle des commerçants, mais chez les commerçants, c'est-à-dire que les Parisiens découvriront les produits chez les commerçants, qui leur présenteront ces produits du terroir, la richesse de notre pays.
Voilà en deux mots.
Je vous remercie de votre attention, Monsieur le Maire.
M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - Merci.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DFAE 41.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2000, DFAE 41).