Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

24 - 2000, DVD 60 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer, d'une part, avec l'Etat (Ministère de la Culture et de la Communication, Direction régionale des Affaires culturelles d'Ile-de-France, Service régional de l'archéologie) une convention en vue de déterminer les modalités de déroulement de la fouille archéologique préventive place de la Sorbonne (5e) et, d'autre part, avec l'Association pour les fouilles archéologiques nationales (A.F.AN.) une convention en vue de fixer les modalités financières d'exécution de l'opération

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2000


M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération DVD 60 relatif aux modalités de déroulement d'une fouille préventive place de la Sorbonne et je donne la parole à M. MORELL.
M. Alain MORELL. - Merci, Monsieur le Maire.
Voici un projet de délibération utile en lui-même puisqu'il concerne les conventions qui organisent des fouilles archéologiques place de la Sorbonne.
Nous avions attiré votre attention sur la nécessité d'engager rapidement ces fouilles et dans les meilleures conditions scientifiques. Nous approuvons donc ces deux conventions mais nous souhaitons attirer à nouveau votre attention sur la nécessité d'envisager à temps les dispositions ultérieures qui seraient adaptées à l'intérêt archéologique du résultat de ces fouilles, le cas échéant.
En effet, compte tenu de l'emplacement et de la nature du site - sur une place qui est complètement dégagée - si les découvertes s'avèrent d'un véritable intérêt et d'une lisibilité évidente - car l'intérêt scientifique n'est pas forcément très visible - donc si les deux conditions sont réunies, il serait intéressant d'envisager leur présentation sur le site lui-même.
Ce seront l'avis des scientifiques qui vont diriger ce travail et l'avis des services de l'Etat qui permettront, le moment venu, d'évaluer l'intérêt qu'il y aurait à envisager une telle hypothèse. Mais il nous parait nécessaire de la prévoir dès à présent et au-delà même de ce que l'article 11 de la convention décrit, qui ne concerne que la poursuite éventuelle des recherches.
Ce serait en tout état de cause, hors de toute polémique, plus intéressant que la course effrénée du Maire à l'installation et à l'inauguration de fontaines, parfois même de fontaines virtuelles ou fictives, comme on l'a vu devant Notre-Dame. Cette frénésie d'inaugurations pour faire artificiellement jaillir, si l'on peut dire, l'idée d'un bon bilan, ne trompe personne !
Je vous remercie de votre attention.
M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - M. Bernard PLASAIT a la parole pour répondre.
M. Bernard PLASAIT, adjoint, au nom de la 3e Commission. - Puisque M. MORELL souhaite laisser son intervention en dehors de toute polémique, je me contenterai sobrement de le remercier de son approbation du mémoire et de lui dire que je ne suis pas en désaccord de fond avec ses propos.
M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - Je donne la parole à M. BARDON, maire de l'arrondissement.
M. Jean-Charles BARDON, maire du 5e arrondissement. - Rapidement pour répondre à notre collègue M. MORELL.
Je partage comme lui les préoccupations qui concernent ce site historique important pour l'arrondissement mais je voudrais lui rappeler que dans le passé, quand nous avons fait un certain nombre de fouilles sur le 5e, notamment pour le parking Gay-Lussac, il y a eu des découvertes archéologiques importantes qui peuvent être vues par les Parisiens.
Si vous avez besoin d'être rassuré sur notre capacité et notre volonté à préserver les sites archéologiques de la Capitale, sachez que dans cette convention il y a un certain nombre de précautions qui sont prises.
Pour conclure mon intervention, je voudrais vous dire que cette inquiétude que vous manifestez aujourd'hui, je ne l'ai pas ressentie au sein du Conseil du 5e arrondissement puisque ce projet de délibération a été voté à l'unanimité y compris par le représentant de l'opposition municipale dans le 5e.
(Applaudissements sur les bancs des groupes "Rassemblement pour Paris", "Paris-Libertés" et "U.D.F. et Modérés").
M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - Je remercie M. Jean-Charles BARDON.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 60.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2000, DVD 60).