Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

34 - 2000, DAC 140 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer avec les sociétés "Mageos.Com" et "Réseau France Billet" 2 conventions au titre du mécénat d'entreprise pour l'opération "La Mairie de Paris vous invite au théâtre, prenez une place, venez à deux"

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2000


M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération DAC 140 autorisant M. le Maire de Paris à signer avec les sociétés "Mageos.Com" et "Réseau France Billet" 2 convention s au titre du mécénat d'entreprise pour l'opération "La Mairie de Paris vous invite au théâtre, prenez une place, venez à deux".
Je donne la parole à M. BRAVO.
M. Jacques BRAVO. - Monsieur le Maire, je ne sais toujours pas si notre collègue REVEAU voulait détruire le mur de Berlin ou en construire un deuxième. Mais revenons à notre sujet.
Je ne voudrais pas davantage que Mme MACÉ de LÉPINAY s'imagine que je me livre à un harcèlement culturel contre les associations qu'elle suit. Non, je trouve que, sur ce sujet, la procédure engagée va dans le bon sens. Je rappelle qu'à la suite de la dissolution de l'association "Les invitations de Paris", le fait de procéder à la consultation de plusieurs entreprises est une chose positive que nous avons souhaitée et je ne suis pas gêné pour dire que c'est une procédure plutôt satisfaisante.
Ceci étant, Madame le Maire, nous avons très peu d'explications sur la manière dont vous avez négocié ces points pour expliquer les montants des participations d'une part de l'association "Mageos.Com", à savoir 250.000 F et, d'autre part, du "Réseau France Billet" pour 50.000 F.
Vous vous souvenez d'une discussion de l'an dernier sur le fait de savoir si de telles négociations préservent les intérêts de la Ville le mieux possible, etc. Encore une fois autant pour la dissolution des "Invitations de Paris" que pour la consultation de plusieurs entreprises et leur mise en concurrence nous approuvons le principe, autant nous regrettons qu'il y ait si peu d'informations sur la nature de cette transaction et ce que l 'on peut attendre de ces participations. Comment avez-vous déterminé les montants de 250.000 et 50.000 F de redevances des deux partenaires ?
C'est la raison pour laquelle nous ne voterons naturellement pas contre mais ne participerons pas à ce vote. Pour l'avenir je souhaite que nous ayons davantage d'informations sur ce type de négociation.
M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La parole est à Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY pour répondre à M. BRAVO.
Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY, adjoint, au nom de la 4e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.
Monsieur BRAVO, je vous remercie d'abord de souligner que nous sommes allés dans le bon sens. Vous avez bien compris que maintenant les "Invitations de Paris" sont gérées en régie directe, ce qui n'exclut quand même pas la recherche de mécénats, et en l'occurrence les deux entreprises en question sont deux mécènes, deux entreprises d'ailleurs d'un même groupe, qui ont décidé de nous apporter l'une 250.000 F et l'autre 50.000 F. Elles sont d'accord pour que leur logo ait la même taille. C'est donc du mécénat ce n'est pas du tout un marché, ce sont elles qui nous apportent cette somme, ça n'est pas nous qui négocions le montant. C'est un mécénat de ces entreprises.
Elles nous apportent en outre un mécénat en nature puisqu'elles évoqueront sur leur site Internet nos opérations d'invitation au théâtre. Elles sont d'accord pour avoir leur logo de la même taille sur les documents qui seront édités à l'occasion de l'opération et je ne vois pas ce qu'il peut y avoir d'opaque ou de difficilement compréhensible là-dedans.
Nous avons travaillé à la recherche de mécénats. C'est une chose assez difficile. Nous sommes heureux d'avoir pu trouver ces deux mécènes pour cette opération "la Mairie de Paris vous invite au théâtre" et, mes chers collègues, je vous invite à profiter de ces opérations pour aller au théâtre très bientôt au mois de mai, comme je vous invite à voter ce projet de délibération.
M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - Monsieur BRAVO, vous avez la parole.
M. Jacques BRAVO. - Je me souviens que nous avons eu dans les douze derniers mois plusieurs projets de délibération concernant le mécénat. Dans la logique que vous venez d'exposer, je m'étais posé la question de savoir si le nom de la Ville et si le fait que la Ville relaie des logos comme "Mageos.Com" ne valait pas davantage que 250.000 F. Nous avions eu un débat à l'occasion d'une exposition aux Palmiers d'Auteuil, et nous nous demandions si l'unité de compte en matière de mécénat n'était pas davantage autour de 500.000 F.
Il me semble que l'on aurait tout intérêt à avoir une norme ou une grille de lecture sur les contributions de mécénat. Pour le reste, je ne vais pas vous redire que vous allez dans le bon sens, et que nous en sommes heureux.
Merci.
Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY, adjoint, rapporteur. - Je peux en un mot préciser qu'en 2000 l'ensemble des entreprises capables d'apporter du mécénat ont été très sollicitées pour toutes les opérations de l'an 2000, pas seulement à Paris. Je veux dire dans la France entière. Monsieur BRAVO, évidemment on pourrait dire "Vous n'avez quelque chose que si vous mettez tant..." mais nous sommes bien heureux d'avoir des mécénats même modestes, et d'avoir des partenaires dans ces opérations et je crois que comme on peut le dire de façon un peu triviale, on ne peut pas cracher dessus.
Merci, Monsieur BRAVO.
M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - Merci, Madame MACÉ de LÉPINAY.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 140.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Abstention ?
Le projet de délibération est adopté. (2000, DAC 140).
Je remercie Mme MACÉ de LÉPINAY pour l'ensemble de ses réponses aux intervenants.