Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

44 - 2000, DLH 106 - Déclaration d'état d'abandon manifeste de la parcelle sise 180, rue de la Croix-Nivert - 134, rue de la Convention (15e)

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2000


M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - Nous passons à l'examen le projet de délibération DLH 106 relatif à la déclaration d'état d'abandon manifeste de la parcelle sise 180, rue de la Croix-Nivert - 134, rue de la Convention (15e).
Mme SCHNEITER a la parole.
Mme Laure SCHNEITER. - Monsieur le Maire, le problème que pose le bâtiment du 180, rue de la Croix-Nivert dans le 15e, à l'abandon depuis de nombreuses années, va enfin déboucher sur une solution. Je m'en réjouis car, en tant qu'élue écologiste du 15e, j'ai attiré plus d'une fois l'attention du Maire du 15e sur cet endroit inoccupé et à l'abandon, qui aurait dû pouvoir, le cas échéant, être réquisitionné pour loger, même provisoirement, des gens en grande détresse et sans logement.
Je ne me souviens même plus depuis quand ce bâtiment est inoccupé et inentretenu, mais je pense que cela doit remonter aux années 1985 ; il a donc fallu beaucoup de temps, pour que la Ville de Paris prenne une décision.
Cela n'avait jamais été possible jusqu'à présent, malgré les demandes réitérées des élus socialistes et de moi-même et, depuis 1995, de l'ensemble des élus de l'opposition au Conseil du 15e arrondissement.
Vous vous décidez enfin à déclencher une procédure dite de "déclaration de parcelle en état d'abandon manifeste" qui, je l'espère, ira jusqu'à son terme et devra permettre, à plus longue échéance, d'installer à cet endroit un équipement de qualité ou des logements sociaux, ce dont je me félicite.
M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La parole est à M. BULTÉ pour répondre à Mme SCHNEITER.
M. Michel BULTÉ, adjoint, au nom de la 6e Commission. - Monsieur le Maire, je ne vais pas faire une longue intervention. Je me réjouis des félicitations de Mme SCHNEITER. Effectivement ce projet a été voté à l'unanimité dans le 15e arrondissement et soutenu par elle.
Contrairement, et je m'en excuse, à ce que j'ai dit tout à l'heure, concernant les votes en Conseil du 6e arrondissement, à M. MORELL n'avait pas voté le projet de délibération DAUC 90 auquel je faisais allusion.
Voilà, Monsieur le Maire. Je prends acte des propos de Mme SCHNEITER.
Merci.
M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - M. MORELL n'avait pas tort, il avait donc raison et M. BULTÉ n'avait pas raison tout à l'heure.
Ayant donné raison à M. MORELL sur son vote au Conseil du 6e arrondissement, en remerciant Mme SCHNEITER de son intervention et M. BULTÉ de sa réponse, je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DLH 106.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2000, DLH 106).