Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif à la participation de la Ville de Paris à la 5e édition de la Semaine Anti-coloniale.

Déliberation/ Conseil municipal/ Septembre 2009 [2009 V. 267]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le 23 octobre 2009.

Reçue par le représentant de l?Etat le 23 octobre 2009.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Tout pays doit porter un regard courageux et lucide sur son passé.

Ainsi, la mémoire collective de la France doit intégrer les épisodes parfois occultés de son histoire, comme celui du colonialisme et des crimes qu?il a entraînés.

A ce titre, suite à l?adoption, en février 2005, de la loi (2005-158) portant reconnaissance de la Nation et contribution nationale en faveur des Français rapatriés, dans lequel un article prévoyait que " les programmes scolaires reconnaissent en particulier le rôle positif de la présence française outre-mer, notamment en Afrique du Nord, et accordent à l?histoire et aux sacrifices des combattants de l?armée française issus de ces territoires la place éminente à laquelle ils ont droit ", le groupe " Les Verts " au Conseil de Paris avait déposé en janvier 2006 un v?u demandant qu?une plaque commémorative soit apposée dans le quartier des Halles, en mémoire aux victimes du colonialisme et qu?à cette occasion, une sensibilisation soit faite auprès des collégiens et des lycéens parisiens concernant la période coloniale.

Ce v?u avait été adopté par le Conseil de Paris, le choix du lieu d?implantation de la plaque commémorative et du monument définitif restant à définir. A notre connaissance, l?application de ce v?u est toujours en attente.

Et pourtant, la question coloniale est loin d?être assumée et envisagée sereinement dans notre pays, comme nous avons pu le voir très récemment avec les troubles qu?ont connu et connaissent encore les DOM-TOM, ou au travers de la crise des banlieues, où une partie de la génération de français issus de l?immigration, confrontée aux discriminations face à l?accès à l?emploi, au logement, déplore de n?être pas considérés comme des citoyens comme les autres.

Sans parler des provocations du Chef de l?Etat qui, par différentes déclarations (dont le tristement célèbre discours prononcé à Dakar dans lequel le Président de la République indiquait que " l?homme africain n?est pas assez entré dans l?histoire ") semble légitimer une vision coloniale de la société et de l?histoire.

Pour dépasser ceci, il faut que nous regardions tous ensemble ces pages de notre histoire, en étant capables de reconnaître la souffrance de chacun, de toutes les victimes du colonialisme et de la décolonisation : celle des harkis, des rapatriés, des soldats déserteurs qui refusaient de participer à la torture, des victimes de la répression coloniale, de l?exploitation et l?asservissement des peuples colonisés?

A l?initiative d?un collectif rassemblant de nombreux militants associatifs, syndicaux et politiques, est organisée depuis plusieurs années une Semaine anticoloniale au cours de laquelle colloques et débats, actions, hommages et manifestations sont organisés au niveau local, régional, national et internationale pour " rendre visible la mémoire et l?actualité de l?anticolonialisme sous toutes ses formes ".

La 5e édition de la Semaine anticoloniale se tiendra du 19 au 28 février 2010. La Mairie du 2e arrondissement s?associera à cette initiative et il serait souhaitable que d?autres initiatives soient encouragées à Paris.

Aussi, sur proposition de MM. Jacques BOUTAULT, Sylvain GAREL et des éluEs du groupe " Les Verts ", le Conseil de Paris

Emet le voeu que :

La Ville de Paris s?associe et participe aux événements prévus à l?occasion de la 5e édition de la Semaine Anti-coloniale.