Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

110 - QOC 2000-246 Question de M. Jean-Pierre REVEAU, élu du Front national, à M. le Maire de Paris à propos de l'ouverture du futur hôpital européen Georges-Pompidou

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2000


Libellé de la question :
"Une nouvelle fois, l'ouverture du futur Hôpital européen Georges-Pompidou (15e) vient d'être différée, alors même que les services qui doivent y être transférés ont été supprimés dans plusieurs autres hôpitaux parisiens.
M. Jean-Pierre REVEAU demande à M. le Maire de Paris les initiatives qu'il compte prendre pour que cet hôpital puisse ouvrir au plus tôt et prendre en charge les patients parisiens."
Réponse (Mme Marie-Thérèse HERMANGE, adjoint) :
"Le calendrier prévisionnel de l'ouverture de l'hôpital européen Georges-Pompidou a été présenté au Conseil d'administration de l'A.P.-H.P. au cours de la séance du 24 mars 2000. Une étape importante dans la perspective de l'accueil du premier malade a récemment été franchie. La Commission de sécurité de la Préfecture de police a procédé à une visite de l'établissement le 19 avril 2000, et au vu de l'état d'achèvement des travaux et des essais techniques, a donné son accord à l'accueil du public.
La seconde étape préalable à cette ouverture a débuté depuis un mois. Elle consiste à mettre en ?uvre la logistique (cuisine, linge, approvisionnement, etc.) et les plateaux techniques de l'hôpital (biologie, radiologie, médecine nucléaire, etc.). Ce n'est qu'après avoir validé le bon fonctionnement de ces secteurs d'activités, vers la fin du mois de mai, que pourra être envisagé le transfert des activités cliniques. Il est prévu à ce moment-là de mettre en place des équipes de lancement spécifiquement formées et dont le travail va consister à préparer l'arrivée de leur service. Il est évident que le premier malade, attendu dans le courant du mois de juin, ne sera admis que lorsque toutes les conditions de sécurité seront réunies, cette validation reposant sur une analyse conjointe de la direction, des responsables médicaux et des cadres soignants.
S'agissant des services à transférer, il est important de préciser que ces services n'ont pas été supprimés dans plusieurs hôpitaux parisiens. En revanche, ils le seront, après transfert dans l'hôpital européen Georges-Pompidou, car il est prévu de fermer l'hôpital Laënnec, l'hôpital Boucicaut, ainsi que la plus grande partie de l'hôpital Broussais. Les activités de l'hôpital Saint-Lazare ont déjà été effectivement supprimées en janvier 1998."