Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

88 - QOC 2000-243 Question de M. Georges SARRE et des membres du groupe du Mouvement des citoyens à M. le Maire de Paris sur les conditions de réalisation du pôle "Langues et civilisation" dans la Z.A.C. "Paris-Rive gauche" (13e)

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2000


Libellé de la question :
"M. Georges SARRE et les membres du groupe du Mouvement des citoyens attirent l'attention de M. le Maire de Paris sur les conditions de réalisation, dans le cadre du plan U 3M, du pôle "Langues et civilisations" intégrant l'Institut national des langues et civilisations orientales (I.N.A.L.C.O.).
La décision d'implanter ce pôle dans la Z.A.C. "Paris-Rive gauche", devant réunir l'I.N.A.L.C.O., une bibliothèque inter-universitaire et d'autres institutions spécialisées, constitue une avancée positive pour les établissements concernés et pour le rayonnement international de Paris.
Mais le terrain (îlot M 12, d'une surface unitaire de 28.000 mètres carrés) proposé par la Ville de Paris, en première hypothèse, pour l'implantation de l'I.N.A.L.C.O. ne répond que de façon partielle aux besoins en surfaces du pôle "Langues et civilisations" qui s'élèvent à 50.000 mètres carrés au moins.
Au regard de cette hypothèse peu satisfaisante, M. Georges SARRE et les membres du groupe du Mouvement des citoyens demandent à M. le Maire de Paris de prendre toutes les dispositions nécessaires pour qu'une parcelle d'une superficie répondant aux besoins du pôle "Langues et civilisations" soit rapidement proposée par la Municipalité, de façon à garantir son unité.
Ils insistent notamment sur l'intérêt que représenterait, pour plus de cohérence, par exemple, l'implantation de ce pôle à proximité de la Bibliothèque nationale de France ou du pôle universitaire (de près de 150.000 mètres carrés) devant accueillir l'Université de Paris VII. Il apparaît en effet essentiel que Paris se dote d'un pôle d'importance mondiale dédié aux langues, ce qui ne peut se faire qu'en donnant à ce pôle la surface et l'emplacement nécessaires à son développement futur."
Réponse (M. Michel BULTÉ, adjoint) :
"Dans le cadre du plan U3M (Université pour le 3e Millénaire), l'Etat a annoncé l'implantation de locaux universitaires dans la Z.A.C. "Paris-Rive gauche" sur deux localisations distinctes : un pôle "sciences du vivant, de la physique et des mathématiques" constitué par l'université Denis-Diderot - Paris VII et un pôle " langues et civilisations " organisé autour de l'I.N.A.L.C.O.
Un projet de convention entre la Ville de Paris et l'Etat est actuellement en cours d'élaboration en vue de définir notamment l'ensemble des terrains et des bâtiments situés dans la Z.A.C. "Paris-Rive gauche" susceptibles d'accueillir les implantations universitaires.
S'agissant du pôle "langues et civilisations", c'est l'Etat - plus particulièrement le Préfet de la Région d'Ile-de-France et le Recteur de l'Académie de Paris - qui a demandé de l'implanter sur les terrains situés dans la Z.A.C. entre les rues du Chevaleret et Cantagrel. Ces terrains sont situés à proximité de la station "Bibliothèque François-Mitterrand" (ligne 14 - Météor) et à environ 600 mètres de la Bibliothèque nationale de France.
Pour être en mesure de donner satisfaction à la demande de l'Etat, la Ville de Paris a préempté ces terrains qui appartenaient à la S.A.G.E.M. et sur lesquels la R.I.V.P. devait développer un programme mixte.
Les programmes à réaliser sur ces terrains devant préserver la mixité des usages prévue au P.A.Z. et bien insérer l'université dans la ville, il est envisagé que sur une partie de ces terrains l'Etat implante des locaux universitaires , le pôle "langues et civilisations" autour de l'I.N.A.L.C.O. Sur l'autre partie, la R.I.V.P. pourra réaliser une partie de son programme mixte, comprenant des logements étudiants, une clinique psychiâtrique pour étudiants ainsi que des logements en accession sociale à la propriété et des commerces.
S'agissant de la surface constructible du pôle "langues et civilisations", il a été convenu avec les services de l'Etat que ceux-ci engagent une étude de faisabilité sur l'emprise prévue à cet effet afin de définir plus précisément le programme, notamment le besoin en surfaces et la capacité du terrain à les satisfaire. S'il ressort de cette étude que l'I.N.A.L.C.O. et la bibliothèque qui lui est associée ne pouvaient trouver place entièrement sur ce terrain, il serait toujours possible de prévoir une extension sur un terrain voisin qui n'a pas encore d'affectation."