Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

124 - QOC 2000-2009 Question du Conseil du 11e arrondissement à M. le Maire de Paris sur l'aménagement de la rue du Faubourg-du-Temple

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2000


Libellé de la question :
"La Ville de Paris peut-elle prévoir l'inscription de crédits supplémentaires au budget modificatif de 2000 pour la réalisation, dès l'été 2000, de la 2e tranche telle que définie dans le projet de délibération, à savoir le tronçon allant de la rue Saint-Maur à l'avenue Parmentier ?"
Réponse (M. Bernard PLASAIT, adjoint) :
"Le principe de réalisation de l'aménagement de la rue du Faubourg-du-Temple a été approuvé par le Conseil de Paris lors de sa séance du 27 mars 2000.
Le marché de travaux sur appel d'offres relatif à cette opération a été lancé le 31 mars 2000, avec une ouverture des offres prévue lors de la séance du 27 avril 2000 de la Commission d'appel d'offres.
Les pièces administratives de ce marché, qui ont également été soumises au Conseil de Paris, et approuvées, ont été établies selon le découpage suivant :
- une tranche ferme, pour l'aménagement du tronçon compris entre le boulevard de Belleville et la rue Saint-Maur. Les travaux devraient être réalisés de juillet à septembre 2000. Les crédits correspondants, de 3,5 millions de francs, sont inscrits au budget 2000 ;
- une première tranche conditionnelle, pour le tronçon compris entre la rue Saint-Maur et l'avenue Parmentier. Le budget nécessaire pour entreprendre cette phase est de 1,15 million de francs, montant comprenant les travaux de voirie mais également la fourniture des matériaux et les frais de signalisation, conformément à la fiche financière jointe au projet de délibération ;
- enfin, une deuxième tranche conditionnelle pour l'achèvement de l'opération entre l'avenue Parmentier et la place de la République.
Compte tenu des procédures budgétaires en matière de crédits localisés, l'inscription du tronçon entre la rue Saint-Maur et l'avenue Parmentier ne peut être envisagée que dans le cadre du budget primitif 2001."