Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

Suspension et reprise de la séance.

Débat/ Conseil général/ Octobre 2009


 

(La séance, suspendue à dix-huit heures vingt-cinq minutes, est reprise à dix-huit heures vingt-six minutes, sous la présidence de Mme Olga TROSTIANSKY, vice-présidente).

Mme Olga TROSTIANSKY, présidente. - La séance est reprise.

M. Sylvain GAREL. - Je demande de conclure !

Mme Olga TROSTIANSKY, présidente. - Monsieur GAREL, vous avez la parole pour la conclusion.

M. Jean-François LAMOUR. - ? (Inaudible - hors micro).

(Brouhaha).

Mme Olga TROSTIANSKY, présidente. - Attendez ! Monsieur LAMOUR, je demande à M. GAREL de conclure.

(Vives protestations sur les bancs de l'opposition).

Attendez ! On demande juste à M. GAREL de conclure. Monsieur GAREL, vous avez la parole.

M. Jean-François LAMOUR. - M. Sylvain GAREL ne terminera pas. Cela commence à bien faire !

Mme Olga TROSTIANSKY, présidente. - M. GAREL a la parole pour conclure et ensuite M. BROSSAT.

M. Sylvain GAREL. - Je veux juste conclure en faisant une proposition !

M. Pierre-Yves BOURNAZEL. - Je reprends la parole parce que c?est scandaleux !

Mme Olga TROSTIANSKY, présidente. - Monsieur GAREL, concluez, s'il vous plaît !

(Vives protestations sur les bancs de l'opposition).

M. Sylvain GAREL. - Je fais juste une proposition. Je veux simplement qu'il y ait l'organisation d'un débat organisé au Conseil de Paris sur cette question. On voit qu?il y a des gens qui refusent le débat, qui refusent la discussion?

M. Jean-François LAMOUR. - Vous vous moquez du monde, Madame la Présidente ! Vous faites une présidence partiale.

M. Sylvain GAREL. - ? qui n?ont que l?anathème à la parole et nous pensons que c?est un débat très sérieux. Il faut une politique des drogues à Paris.

Je vous remercie.

(Brouhaha).

Mme Olga TROSTIANSKY, présidente. - Merci, Monsieur GAREL.

La parole est à M. BROSSAT.

(Exclamations et mouvements divers sur les bancs de l'opposition).

Je suspends de séance pour 2 minutes.

M. Jean-François LAMOUR. - C'est n'importe quoi ! ! Vous vous croyez tout permis en permanence.