Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Fixation de la liste des diplômes requis au concours public d’accès au corps des ingénieurs des services techniques de la Commune de Paris. M. François DAGNAUD, rapporteur.

Déliberation/ Conseil municipal/ Novembre 2004 [2004 DRH 61]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l?Etat le 23 novembre 2004.
Reçue par le représentant de l?Etat le 23 novembre 2004.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal

Vu la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires, ensemble la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale, notamment son article 118 ;

Vu la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l?Etat, notamment son article 20 ;

Vu le décret n° 85-1229 du 20 novembre 1985 modifié relatif aux conditions générales de recrutement des agents de la fonction publique territoriale ;

Vu le décret n° 94-415 du 24 mai 1994 modifié, portant dispositions statutaires relatives aux personnels des administrations parisiennes ;

Vu la délibération D. 1148 du 28 septembre 1987 modifiée fixant les dispositions statutaires applicables au corps des ingénieurs des services techniques de la Commune de Paris ;

Vu le projet de délibération en date du 2 novembre 2004 par lequel M. le Maire de Paris propose de fixer la liste des diplômes requis au concours public d?accès au corps des ingénieurs des services techniques de la Commune de Paris ;

Sur le rapport présenté par M. François DAGNAUD, au nom de la 2e Commission,

Délibère :

Article premier.- Pour pouvoir être admis(es) à participer au concours public d?accès au corps des ingénieurs des services techniques de la Commune de Paris, les candidat(e)s doivent justifier, dans les conditions prévues au statut du corps, du diplôme d?ingénieur délivré par les établissements d?enseignement suivants :

I - Diplômes que les candidat(e)s doivent posséder sans condition de délai

1°) Ecole Centrale des Arts et Manufactures (Ecole Centrale Paris)

2°) Ecole Centrale de Lyon

3°) Ecole Nationale du Génie Rural des Eaux et des Forêts (ENGREF), et auparavant Ecole Nationale du génie Rural (Paris) et Ecole Nationale des Eaux et Forêts (Nancy)

4°) Ecole Nationale des Ponts et Chaussées

5°) Ecole Nationale Supérieure de l?Aéronautique et de l?Espace

6°) Ecole Nationale Supérieure de la Métallurgie et de

l?Industrie des Mines de Nancy

7°) Ecole Nationale Supérieure des Mines de Paris

8°) Ecole Nationale Supérieure des Mines de Saint

Etienne

9°) Ecole Nationale Supérieure de Techniques Avancées

10°) Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications

11°) Ecole Polytechnique

12°) Ecole Supérieure d?Electricité

13°) Ecole Supérieure de Physique et de Chimie

Industrielles de la Ville de Paris

14°) Etablissement National d?Enseignement Supérieur Agronomique de Dijon, et auparavant l?Ecole Nationale Supérieure des Sciences Agronomiques Appliquées

15°) Institut National Agronomique Paris-Grignon

II - Diplômes que les candidat(e)s doivent posséder depuis au moins 3 ans

16°) Centre National d?Etudes Agronomiques des Régions Chaudes, et anciennement Ecole Supérieure d?Agronomie Tropicale

17°) Centre Universitaire des Sciences et Techniques (Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand)

18°) Ecole de l?Air

19°) Ecole Catholique d?Arts et Métiers de Lyon

20°) Ecole Centrale de Nantes, et anciennement Ecole Nationale Supérieure de Mécanique de Nantes

21°) Ecole Centrale de Lille, et anciennement Institut Industriel du Nord

22°) Ecole Généraliste d?Ingénieurs de Marseille, et anciennement Ecole Supérieure d?Ingénieurs de Marseille

23°) Ecole des Hautes Etudes Industrielles de Lille

24°) Ecole des Ingénieurs de la Ville de Paris

25°) Ecole Nationale de l?Aviation Civile

26°) Ecole Nationale du Génie de l?Eau et de l?Environnement de Strasbourg, et anciennement Ecole Nationale des Ingénieurs des Travaux Ruraux et des Techniques Sanitaires de Strasbourg

27°) Ecole Nationale des Ingénieurs des Travaux des Eaux et Forêts (avant janvier 1998)

28°) Ecole Nationale de la Santé Publique (diplôme d?ingénieur du génie sanitaire)

29°) Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Montpellier

30°) Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Rennes

31°) Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse

32°) Ecole Nationale Supérieure d?Agronomie et des Industries Alimentaires de Nancy

33°) Ecole nationale Supérieure des Arts et Métiers de Paris

34°) Ecole nationale Supérieure d?Electricité et de Mécanique de Nancy

35°) Ecole nationale Supérieure d?Electrotechnique, d?Electronique, d?Informatique, d?Hydraulique et des Télécommunications de Toulouse, et anciennement Ecole nationale Supérieure d?Electrotechnique, d?Electronique, d?Informatique et d?Hydraulique

36°) Ecole Nationale Supérieure de Géologie Appliquée et de Prospection Minière de Nancy

37°) Ecole Nationale Supérieure d?Horticulture et d?Aménagement du Paysage (ENSHAP) d?Angers, et anciennement Ecole Nationale d?Horticulture de Versailles puis Ecole Nationale Supérieure d?Horticulture de Versailles

38°) Ecole Nationale Supérieure d?Hydraulique et de Mécanique de Grenoble, et anciennement Ecole Nationale Supérieure d?Hydraulique de Grenoble

39°) Ecole Nationale Supérieure des Industries Agricoles et Alimentaires

40°) Ecole Nationale Supérieure d?Informatique et de Mathématiques Appliquées de Grenoble

41°) Ecole Nationale Supérieure des Techniques Industrielles et des Mines d?Alès

42°) Ecole Nationale Supérieure des Techniques Industrielles et des Mines de Douai

43°) Ecole Nationale des Travaux Publics de l?Etat

44°) Ecole Spéciale Militaire de Saint Cyr (filière ?sciences de l?ingénieur?), anciennement ?option sciences?

45°) Ecole Spéciale des Travaux Publics, du Bâtiment et de l?Industrie

46°) Ecole Polytechnique Universitaire de Lille, et anciennement Ecole Universitaire d?Ingénieurs de Lille

47°) Ecole Supérieure et d?Application du Génie, et anciennement Ecole Supérieure du Génie Militaire de Versailles

48°) Ecole Supérieure des Géomètres et Topographes

49°) Institut Catholique d?Arts et Métiers de Lille

50°) Institut national des Sciences Appliquées de Lyon

51°) Institut national des Sciences Appliquées de Rennes

52°) Institut national des Sciences Appliquées de Rouen

53°) Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg, et anciennement Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries

54°) Institut national des Sciences Appliquées de Toulouse

55°) Institut des Sciences de l?Ingénieur de Montpellier (Université Montpellier II)

56°) Institut Scientifique et Polytechnique (?Institut Galilée?) spécialité matériaux (Université Paris XIII)

57°) Université de Technologie de Compiègne

Art. 2.- Permettent également d?être admis à participer au concours public d?accès au corps des ingénieurs des services techniques de la Commune de Paris, les diplômes suivants, possédés depuis au moins 3 ans :

58°) Diplôme de Paysagiste diplômé par le ministre chargé de l?agriculture

59°) Diplôme de Paysagiste du ministère de l?agriculture

60°) Diplôme de Paysagiste de l?Ecole Nationale d?Horticulture de Versailles

61°) Diplôme de Paysagiste DPLG de l?Ecole Nationale Supérieure d?Horticulture de Versailles

62°) Diplôme de Paysagiste DPLG de l?Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles.

63°) Diplôme de Docteur ingénieur (diplôme obtenu après une scolarité dans une école d?ingénieurs et délivré dans une spécialité relevant d?un des domaines suivants : énergie, urbanisme, équipements, services publics, logements, transports, informatique, topographie, environnement, télécommunications, agronomie, patrimoine).

Art. 3.- La délibération D. 31 du 24 janvier 1994 modifiée est abrogée.