Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 1995
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

6 - Action humanitaire en faveur des habitants de la Bosnie.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 1995




M. LE MAIRE DE PARIS.- Chers collègues, le sort des populations de Bosnie émeut à juste titre la communauté internationale. Notre pays joue un rôle éminent et courageux dans les efforts menés pour régler ce conflit. De toutes parts, des voix s'élèvent pour aider les populations civiles, femmes et enfants, principalement victimes des combats et subissant l'exode.
La Capitale de la France ne peut rester insensible, muette et inactive.
Saisi d'une demande pour organiser l'envoi de nourriture pour les habitants de la Bosnie, je demande à M. le Questeur de régler avec les Présidents des groupes les conditions permettant les collectes dans les mairies d'arrondissement. J'espère ainsi que Paris, dont la générosité de ses habitants est capable de se mobiliser rapidement pour les causes justes, pourra participer à sa mesure au soutien matériel que les populations de Bosnie attendent de nous.
Je souhaite aussi qu'un contact soit établi par M. le Questeur avec les Présidents des groupes pour envisager le principe d'une participation financière de la Ville s'agissant d'une action humanitaire.
Je souhaite que cette réunion ait lieu le plus rapidement possible.
Monsieur MADEC, vous avez la parole.

M. Roger MADEC, maire du 19e arrondissement.- Monsieur le Maire, je vous remercie d'avoir évoqué ce point au début de notre séance qui sera très chargée.
En effet, un drame effroyable se déroule quotidiennement, presque en direct à travers la télévision, à deux heures des portes de Paris.
Si, comme vous l'avez souligné, la France, par la voix de ses différents Gouvernements, intervient, hélas ce drame ne cesse pas.
Je ne doutais pas que Paris réponde à cet élan de générosité.
Nous avons été saisis dans les arrondissements d'une demande d'ouverture des mairies pour collecter des vivres et des vêtements. Bien entendu, nous souscrivons à la proposition que vous venez de faire, à savoir d'organiser dans la journée une réunion pour définir l'aide que la Capitale apportera au peuple bosniaque.