Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, Vœu déposé par le groupe "Les Verts" relatif à l'antenne-relais Orange de technologie UMTS du toit du 6-8, rue des Portes-Blanches (18e).

Débat/ Conseil municipal/ Février 2010


 

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Nous passons au v?u n° 59 du groupe "Les Verts" qui est relatif à l'antennerelais Orange sur le toit du 6-8, rue des Portes-Blanches dans le 18e arrondissement.

La parole est à M. BOUTAULT, pour une minute.

M. Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement. Les élus "Verts" du Conseil de Paris demandent au Maire de Paris de veiller, dans le cadre de la C.C.T.M., à ce que toute nouvelle implantation d'antenne-relais dans le 18e ne soit autorisée qu'après la concertation avec les habitants et que celle-ci ait été menée à son terme en coordination avec les élus d'arrondissement les mieux à même de proposer des solutions alternatives dans les situations de blocage.

Ils demandent également au Maire de Paris que la nouvelle charte, actuellement en renégociation, tire le bilan de certaines pratiques des opérateurs et intègre des obligations plus contraignantes de concertation avec les habitants et de coordination avec les mairies d'arrondissement.

D'ici là, ils demandent au Maire de Paris de rendre un avis négatif à toute nouvelle demande d'implantation qui ne respecterait pas l'esprit de la charte.

Nous souhaitons que le Conseil de Paris prenne note de l'engagement écrit d'Orange dans son courrier du 28 janvier à Daniel VAILLANT, le maire du 18e, de ne pas mettre en service son antenne U.M.T.S. au 6-8, rue des Portes-Blanches avant la signature de la nouvelle charte, dont nous souhaitons qu'elle fixe un seuil d?exposition maximum à 0,6 volt par mètre.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci.

Madame HIDALGO ?

Mme Anne HIDALGO, première adjointe. - D'abord rappeler que nous sommes très engagés sur cette question notamment des ondes, puisque, vous le savez, il y a la commission que je préside, qui a été amenée à constater à plusieurs reprises des oppositions et des défaillances d'un certain nombre d'opérateurs, et notamment j'ai, avec le maire du 18e arrondissement, rappelé l'opérateur Orange à sa responsabilité et au fait qu'il ne pouvait pas passer en force dès lors que la commission que nous avons installée est une commission qui a force de loi entre les différents acteurs, c'est-à-dire opérateurs, associations et élus.

Deuxièmement, vous le savez, la conférence de citoyens que nous avons organisée a produit un certain nombre de recommandations. Nous avons voté, d'ailleurs je crois à l'unanimité ou presque, un v?u reprenant ces recommandations et nous avons souhaité participer notamment au travail que fait la commission animée par François BROTTES, le député, avec deux arrondissements de Paris qui ont été retenus comme des arrondissements sur lesquels l'expérimentation va porter, qui sont notamment le 14e et le 15e arrondissements.

Nous sommes très engagés, le Maire a lui-même annoncé tout début janvier sa volonté d'aller dans une discussion avec les opérateurs. Les aménagements qui pourraient être faits sur du mobilier urbain pour l'installation de petites antennes en nombre plus important mais avec des émissions moins importantes étaient une des pistes sur lesquelles nous voulons travailler, donc nous sommes en parfaite convergence avec ce v?u adopté dans le 18e arrondissement.

J'émets donc un avis favorable à cette proposition qui nous est faite.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u assorti d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est adopté. (2010, V. 23).