Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 1995
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

29 - 1995, D. 1100- Autorisation à M. le Maire de Paris de signer un marché sur appel d'offres pour l'illumination du pont Neuf et du square du Vert-Galant (1er et 6e). 1995, D. 1101- Autorisation à M. le Maire de Paris de signer un marché sur appel d'offres pour l'illumination des ponts d'Arcole et Louis-Philippe (4e).

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 1995




M. Gérard LEBAN, adjoint, président.- Nous passons aux projets de délibération D. 1100 et D. 1101 relatifs aux illuminations des ponts Neuf, d'Arcole et Louis-Philippe et du square du Vert-Galand (1er et 6e).
Madame DAVANT, vous avez la parole.

Mme Yvette DAVANT.- Monsieur le Maire, je serai brève, mais je voudrais intervenir sur les deux projets concernant l'un l'illumination du pont Neuf et du square du Vert-Galant dans les 1er et 6e arrondissements, et l'autre l'illumination des ponts d'Arcole et Louis-Philippe dans le 4e.
Ces illuminations, dont les modalités ont été arrêtées en accord avec les architectes des Monuments historiques et des Bâtiments de France, entraînent des dépenses s'élevant à 13 millions de francs pour les premières et 4,5 millions de francs pour les secondes, soit un coût total de 17,5 millions de francs.
C'est une somme énorme !
Certes, tout ce qui embellit notre Capitale, tout ce qui la met en valeur, est bien. Mais dans le contexte actuel de rigueur budgétaire, nous sommes amenés à nous interroger sur l'opportunité d'une telle dépense.
Je ne ferai qu'un parallèle : au cours de cette même séance, dans le cadre des actions ô ! combien nécessaires et importantes de prévention été, nous avons voté un budget de 568.000 F, soit trente fois moins, réparti sur 46 associations.
Il me semble que la prévention, à l'heure actuelle où les banlieues explosent, où l'insécurité grandit dans nos arrondissements, mériterait un effort plus important, et vous reconnaîtrez qu'il y a quelque chose de choquant dans le rapprochement de ces deux chiffres.
L'illumination des ponts de Paris doit pouvoir se faire à moindres frais, et si tel n'est pas le cas, l'urgence du moment, la préoccupation principale devrait nous conduire à diriger nos efforts vers les besoins des Parisiens, dans les quartiers qui souffrent et où la difficulté de vivre s'accentue.
En conséquence, Monsieur le Maire et chers collègues, pour les raisons que je viens d'évoquer, les élus socialistes ne voteront pas ces deux projets.
Je vous remercie.

(Applaudissements sur les bancs du groupe socialiste).

M. Gérard LEBAN, adjoint, président.- Merci, Madame DAVANT.
La parole est à M. PLASAIT.

M. Bernard PLASAIT, adjoint, au nom de la 3e Commission.- Je comprends bien aussi les préoccupations qui sont ainsi exprimées. Mais une politique, c'est une série de choix, d'arbitrages.
En l'occurrence, je voudrais faire remarquer aux élus socialistes que l'illumination de ces ponts qui relient l'île Saint-Louis et l'île de la Cité aux berges de la Seine est un embellissement permettant de mieux apprécier un ensemble architectural qui a été récemment inscrit au patrimoine mondial de l'humanité.
Si l'on a le souci de l'image de la plus belle ville du monde, de telle façon qu'elle reste attractive et qu'en particulier elle attire de nombreux visiteurs, dont la visite s'assortit de retombées économiques importantes, je crois qu'on serait bien inspiré de considérer que la dépense est justifiée.
Quant à dire par ailleurs, que cette dépense est trop importante, je voudrais simplement rappeler que tout se fait sur appel d'offres, et que par conséquent, c'est celui qui est le mieux placé et qui permet de réaliser l'éclairage aux meilleures conditions qui est retenu.

Mme Yvette DAVANT.- Je voudrais simplement ajouter que l'illumination du pont Neuf va donc revenir à 13 millions de francs. Je ne suis pas contre l'illumination des ponts de la Capitale, c'est très bien, mais je dis qu'on peut le faire à moindres frais.
On a voté cet après-midi les budgets des états spéciaux des arrondissements. On a voté 25 millions de francs. Et à côté de cela on va voter maintenant 17 millions, soit plus de la moitié de ces crédits pour l'illumination des ponts ? Vous ne trouvez pas cela excessif, vous ?

(Applaudissements sur les bancs du groupe socialiste).

M. Gérard LEBAN, adjoint, président.- Je donne la parole à M. LECOQ et M. PLASAIT pourra ajouter quelque chose ensuite, s'il le souhaite.

M. Jean-Pierre LECOQ, maire du 6e arrondissement.- Merci, Monsieur le Maire.
Je voulais intervenir rapidement pour répondre à notre collègue Yvette DAVANT. Je ne ferai pas un mot facile en lui disant que sa communication relève de l'obscurantisme, s'agissant d'illumination ! Je voulais simplement lui faire remarquer, et je m'en suis d'ailleurs entretenu avec mon collègue Jean-François LEGARET, que mon collègue Alain MORELL, Conseiller de Paris socialiste du 6e arrondissement, a voté la délibération lors de la réunion du Conseil du 6e arrondissement, et je crois savoir que M. LE GARREC, dans le 1er arrondissement, a voté également cette délibération.
Donc je vous fais simplement cette remarque. Je vous laisse en tirer la conclusion, mais on ne peut pas avoir deux langages, un langage en Conseil d'arrondissement et un autre au Conseil de Paris.

(Applaudissements sur les bancs des groupes "Rassemblement pour Paris" et "Paris-Libertés").

M. Gérard LEBAN, adjoint, président.- Merci, Monsieur LECOQ.
Cette remarque était importante à ce moment du débat.
Monsieur Bernard PLASAIT, souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

M. Bernard PLASAIT, adjoint, rapporteur.- Tout simplement que je ne sais pas ce qui qualifie particulièrement Mme DAVANT pour estimer que l'illumination de 13 arches sur le pont est trop chère.
Pour ma part, je répète que ces travaux sont faits après qu'un appel d'offres ait été réalisé.
J'imagine donc que par nature, c'est l'entreprise qui a offert les meilleures garanties de qualité et de prix, qui a été retenue.

M. Gérard LEBAN, adjoint, président.- Merci, Monsieur PLASAIT.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération D. 1100.
Qui est pour ?
Contre ?
Le projet de délibération est adopté à la majorité, le groupe socialiste ayant voté contre et M. REVEAU s'étant abstenu. (1995, D. 1100).
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération D. 1101.
Qui est pour ?
Contre ?
Le projet de délibération est adopté à la majorité, le groupe socialiste ayant voté contre et M. REVEAU s'étant abstenu. (1995, D. 1101).