Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, Vœu déposé par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés relatif à la carte de vœux envoyée par le Paris Volley.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2010


 

Mme Liliane CAPELLE, adjointe, présidente. - Nous passons au v?u n° 53 du groupe socialiste, radical de gauche et apparentés, qui a trait à la carte de v?ux envoyée par le Paris Volley.

La parole est à M. COUMET mais c'est Mme BARTHE qui prend ?

Très bien. Pour une minute.

Mme Marie-Annick BARTHE. - Madame la Maire, le Paris Volley a envoyé une carte de v?ux qui donne une image dégradante de la femme qui est dévolue, je pèse mes mots et je m'en excuse auprès de mes collègues ici, à une tournante pour la troisième mi-temps.

Cette carte de v?ux associe aussi alcool et sport, contrairement au message délivré par la Ville de Paris en matière de sport santé. On sait le palmarès tout à fait exceptionnel du Paris Volley. Il est dommage qu'il soit associé à ces photos vulgaires. Le logo de la Ville est mis en avant sur plusieurs de ces photos. C'est une association sportive très largement financée par la Ville, puisque la Ville subventionne, selon les années, entre 70 et 80 % du Paris Volley.

Il est ici demandé que le budget de cette carte de v?ux, estimé d'après la presse entre 3.000 et 4.000 euros, soit à titre symbolique déduit de la subvention annuelle versée à ce club par la Ville de Paris.

Mme Liliane CAPELLE, adjointe, présidente. - Merci beaucoup.

La parole est à M. VUILLERMOZ.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint. - Je veux remercier les élus du 13e de sensibiliser notre Conseil sur cette initiative des dirigeants du Paris Volley qui, nous pouvons le dire sans hésitation, est vraiment d'un très mauvais goût ! Une telle démarche ne peut que nous décevoir au regard de la très mauvaise image du sport véhiculée auprès de l'ensemble des Parisiens mais aussi l'ensemble de nos concitoyens. Elle est d'autant plus inacceptable qu'elle véhicule une image de la femme, comme vous l'avez dit, dégradante, une femme objet, humiliante également.

En revanche, la question de la diminution symbolique de la subvention ne peut pas être suivie. Notre partenariat avec le Paris Volley ne prévoit pas que la Ville soit consultée sur le fonctionnement interne et quotidien des clubs, d'autant que cette pseudo-carte de v?ux a été financée par des sponsors privés.

La question des subventions au club est abordée lors du comité de suivi qui se réunit tous les ans et auquel chaque groupe est représenté. C'est donc à cette occasion que nous dressons un bilan du respect de la convention.

Enfin, je souhaite attirer votre attention sur le fait que, pour participer aux économies nécessaires au niveau de la Ville, pour les deux prochaines saisons sportives, une baisse de 5 % est d'ores et déjà prévue sur la subvention du Paris Volley.

Je suis, en revanche, prêt à faire un courrier aux dirigeants, même si nous leur avons déjà signifié par téléphone, par courrier et par presse interposée notre mécontentement, et pour leur faire part de la réaction des Conseillers de Paris.

En l'occurrence, je vous demande de retirer votre v?u.

Mme Liliane CAPELLE, adjointe, présidente. - Merci beaucoup, Monsieur VUILLERMOZ.

Compte tenu des éléments qui nous ont été donnés, retirez-vous votre v?u ?

Mme Marie-Annick BARTHE. - Oui, on va retirer notre v?u.

Mme Liliane CAPELLE, adjointe, présidente. - Je vous remercie.

Le v?u n'est pas retiré mais nous avons bien retenu que vous exprimeriez notre très vif mécontentement.

(Une intervention hors micro : Il est retiré).

Il est donc retiré.