Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, Vœu déposé par le groupe Centre et Indépendants relatif à la prolifération des corneilles dans les parcs et jardins.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2010


 

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Le v?u n° 36 est relatif à la prolifération des corneilles dans les parcs et jardins, et il a été déposé par le groupe Centre et Indépendants.

Je donne la parole à Mme Fabienne GASNIER.

Mme Fabienne GASNIER. - Monsieur le Maire.

J?ai déposé ce v?u car de nombreux promeneurs parisiens et des jardiniers de la Ville nous font part de la situation des corneilles, qui devient problématique dans les parcs et jardins de la Capitale.

Depuis trois ans, on observe une forte augmentation de la présence de ces oiseaux et celle-ci provoque de réelles nuisances, tant sur le plan de la biodiversité que de la propreté.

La Mairie a tenté de résoudre le problème, en apposant des plaques de plexiglas sur les poubelles, à l'extérieur des parcs, mais sans parvenir à résoudre les nuisances existantes. Car elles ont bien souvent déplacé les nuisances de propreté sur les abords directs de ces parcs.

Ces corneilles entraînent, par ailleurs, une dégradation importante des parterres et des pelouses. Mais cette prolifération, avec laquelle ces corneilles prennent le pas sur les autres espèces, tend aussi à rompre les équilibres de la biodiversité. Elles auraient ainsi développé une certaine agressivité et se seraient approprié ces territoires, au détriment d'espèces plus faibles.

Or, ce phénomène semblerait être autoentretenu par la difficulté de la gestion des déchets dans les parcs et jardins, qui favoriserait la colonisation par les corneilles. C?est pourquoi je pense que la Mairie doit étudier cette problématique pour s'attaquer dès à présent à cette situation.

Je propose que soit mis à l?étude l?impact de l?augmentation de la population des corneilles sur la biodiversité, ainsi qu'un renforcement de l'information dans les parcs et jardins sur la nécessité du public de respecter les règles de la propreté, l?intensification de la réduction des déchets dans les parcs et jardins, notamment par l'installation de conteneurs fermés et l?équipement de plaques en plexiglas pour les poubelles aux alentours des parcs et jardins.

Je vous remercie.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci.

Madame GIBOUDEAUX.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe. - Afin de limiter la prolifération des corneilles dans les parcs et jardins, due à la présence de déchets, les agents de la Direction des Espaces verts et de l'Environnement rappellent régulièrement aux usagers les termes du règlement affiché aux entrées de chaque jardin et les invitent à déposer leurs détritus dans les réceptacles prévus à cet effet.

Ce volet du règlement est bien sûr repris dans le nouveau règlement en cours d'élaboration, en association avec les maires d'arrondissement. Les réceptacles de propreté sont, par ailleurs, vidés très régulièrement pour éviter notamment que les corneilles n'y trouvent de la nourriture.

Il n'est pas possible enfin d'installer, vous le savez, des conteneurs fermés dans les espaces verts en raison des consignes de sécurité du plan "Vigipirate".

Concernant la pose de tube en plexiglas autour des poubelles, ce dispositif a été expérimenté dans plusieurs jardins : le parc Montsouris dans le 14e arrondissement et le jardin de l?Intendant dans le 7e arrondissement.

Il est trop tôt cependant pour apprécier l'efficacité de cette approche, sachant que les corneilles, d'abord décontenancées, ont commencé à passer par le haut des poubelles plutôt que de crever le sac en plastique au niveau du sol. Vous savez, nous avons à faire à des animaux très intelligents et qui s'adaptent à toutes les contraintes.

Il faut donc être sûr de l'efficacité de cette technique, qui a un coût important, avant de l'étendre dans tous les jardins ou à proximité. Comme vous le savez aussi, un nouveau prototype de poubelles pour l'espace public et les jardins est actuellement à l'étude, en lien avec la Direction de l?Urbanisme. Dans le cadre de la conception de ce nouveau modèle, la problématique des nuisances engendrées par la présence des corneilles a été intégrée à la réflexion.

Pour toutes ces raisons, Madame, je vous demande de retirer votre v?u, car il n'est pas possible d'installer partout ces plaques en plexiglas, en tout cas, face aux contraintes de "Vigipirate" d'avoir des poubelles complètement fermées.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci.

Madame GASNIER, vous retirez le v?u ?

Mme Fabienne GASNIER. - Je souhaiterai malgré tout le maintenir puisque j?ai demandé aussi l'étude de cette nouvelle population d'oiseaux, qui pose quand même des problèmes, comme je le disais dans mon v?u, sur la biodiversité et la propreté.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci.

Le v?u est donc maintenu.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u assorti d'un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est repoussé.