Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, DPVI 25 - Subvention à l'association Maison d'Haïti menant des actions spécifiques d'accès aux droits. Montant : 10.000 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2010


 

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DPVI 25, sur lequel Frédérique CALANDRA est inscrite et à qui Pascale BOISTARD répondra.

Mme Frédérique CALANDRA , maire du 20e arrondissement. - Très rapidement, nous avons tous été évidemment consternés par l'accumulation des malheurs qui frappent la population haïtienne. Cet État, le plus pauvre des Amériques, connaît des problèmes de stabilité politique qui conduisent l'O.N.U. à lui affecter une mission de stabilisation.

Dans le 20e arrondissement, nous avons encouragé la population à contribuer aux efforts des organisations qui agissent pour la population haïtienne, notamment les O.N.G., en particulier de développement puisque la phase humanitaire d?urgence est en voie de s'achever.

À l'échelle parisienne, il nous est également possible d'intervenir pour la population haïtienne vivant en France. Notre territoire compte en effet une communauté haïtienne qui rencontre souvent des difficultés dans son intégration. Nous en comptons notamment beaucoup dans le 20e arrondissement. Il existe une association d?entraide qui offre ses services aux Haïtiens de France en assurant des permanences d'accueil, notamment, qui permettent un accompagnement dans les démarches administratives et vers l'accès au droit.

Cette association, baptisée "Maison d'Haïti", située dans le 20e arrondissement, contribue à l'intégration et au bien-être des immigrés haïtiens. Elle organise également des conférences-débats sur des thèmes multiples : santé, valorisation des cultures d'origine, etc. Elle met également en place des cours de danse traditionnelle ainsi que des sorties culturelles.

Cette association doit apporter une aide accrue aux familles haïtiennes vivant en France compte tenu notamment de cette catastrophe survenue le 12 janvier 2010 dernier. Elle remplit un rôle essentiel dans le domaine de l'accès au droit qui revêt un caractère souvent vital pour ces familles à l'heure actuelle. En effet, elles sont particulièrement démunies face aux complexités de nos administrations et c'est pourquoi nous nous devons de les aider.

Je propose donc de relever le montant de la subvention donnée à cette association de 8.000 euros à 10.000 euros.

Je souhaite également que la Mairie de Paris et nos Conseils d'arrondissement portent un regard attentif au sort des différentes subventions et sommes allouées à la reconstruction en Haïti. Je rappelle que ce pays souffre d'une corruption endémique de ses élites et que l'argent qui doit être investi là-bas et en quantité massive ne sera utile que si son utilisation fait l'objet d'une surveillance en lien avec les O.N.G. locales.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - La parole est à Mme BOISTARD pour vous répondre.

Mme Pascale BOISTARD, adjointe, au nom de la 6e Commission. - Madame CALANDRA, je sais que vous êtes touchée par les événements, et leurs conséquences, qui ont eu lieu à Haïti et qui ont plongé cette communauté dans le plus grand dénuement.

La Ville de Paris, depuis 2007, accompagne la Maison de Haïti dans le travail qu'elle effectue pour intégrer justement celles et ceux issus de ce pays qui sont venus jusqu'à Paris y vivre, participer à la vie de la cité.

C'est pourquoi nous avons, par anticipation, accédé à votre demande de relever cette subvention de 8 à 10.000 euros pour justement donner des moyens supplémentaires à cette maison d?Haïti, la Maison de tous les Haïtiens, pour permettre à la fois leur intégration, les accompagner dans leurs démarches administratives et leur faciliter l'accès au droit, mais aussi de pouvoir promouvoir la diversité culturelle riche qui est la leur.

Je tenais aussi à rajouter que nous nous inscrivons, par ce projet de délibération, dans l'effort de la Ville de Paris vis-à-vis de ce pays en grand dénuement, et je remercie encore Pierre SCHAPIRA de son investissement sur ce dossier.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DPVI 25.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2010, DPVI 25).