Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, DVD 23 - Approbation du principe de réalisation des travaux d'espaces verts dans le cadre de l'opération d'extension du Tramway T3. Vœu déposé par le groupe "Les Verts" relatif à la végétalisation de la bande de roulement du tramway T3 est et nord réalisée sous maîtrise d'ouvrage R.A.T.P.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2010


 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Mes chers collègues, nous examinons le projet de délibération DVD 23, sur lequel le v?u n° 16 a été déposé par le groupe "Les Verts" : approbation du principe de réalisation des travaux d'espaces verts dans le cadre de l'opération d'extension du tramway T3.

La parole est à M. CONTASSOT pour 3 minutes.

M. Yves CONTASSOT. - Le v?u qui a été déposé correspond à l'issue d'une étude, menée depuis deux ans maintenant, concernant une réduction des consommations de toutes natures liées au tramway.

Nous souhaitons, et je vais être très court, je n'ai pas besoin des 3 minutes, que l?on passe à une phase active. Pourquoi ?

Parce qu'il semble qu'il n'y ait pas de vrai problème de divergence à aucun niveau, ni au sein de la Ville, ni avec la R.A.T.P., et il faut simplement passer à une phase décisionnelle.

Nous souhaitons que la Ville puisse dire qu'elle veut la mise en ?uvre. Je viens encore de vérifier auprès des paysagistes qui ont mené l'étude, qu'il y a encore des hésitations et des réticences du côté de la R.A.T.P., parce que ce sont des changements de culture, il faut simplement qu'on donne un petit coup de pouce. Nous souhaitons que ce coup de pouce soit donné pour dire qu'il y a bien un accord de notre côté et que l'on mettra en ?uvre progressivement, le moment venu, ce type de végétalisation. Il n'y a pas d'ambiguïté entre nous par rapport aux discussions que nous avons eues et je souhaite qu'on puisse dire qu'on est bien d'accord sur les objectifs même si la date de mise en ?uvre n'est pas à très court terme.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Mme Annick LEPETIT pour répondre.

Mme Annick LEPETIT, adjointe, au nom de la 3e Commission. - Merci, Monsieur le Maire. Je vais essayer d'être aussi rapide, parce qu'en effet je n'ai pas le sentiment, en tout cas à ma connaissance, qu'il y ait un quelconque problème. Il est évident que depuis déjà quelque temps, les partenaires du T3 ont souhaité pouvoir mettre en place un gazon pour le parterre du tramway qui soit plus économe en d?eau. Je le dis pour le porter à la connaissance de notre Conseil, c'est la R.A.T.P. qui est chargée de l'entretien. Ont été effectués, ce n'est pas totalement terminé, des tests pour justement étudier différentes plantes, tests qui ont été menés par la DEVE, la Direction des Espaces verts, la R.A.T.P. et bien sûr une agence, celle du paysagiste Michel PENA. Ces tests doivent maintenant être partagés, notamment avec la R.A.T.P. puisque in fine ce sera elle qui sera en charge de l'entretien. Mais concernant la Ville, en tout cas, il n'y a aucune ambiguïté, et je crois que la volonté de trouver des plantes plus économes en eau et plus faciles d'entretien, surtout sur un tronçon qui fera le double de celui d'aujourd'hui, est bien évidemment un objectif que partagent les partenaires qui gèrent la construction du tramway et son environnement.

Pour le moment, au comité de pilotage du tramway l'étude ne nous a pas encore été remise. Je suis évidemment prête à regarder tout cela de près, mais il est évident que la demande faite à la R.A.T.P. n?émane pas de la Ville, puisque de toute façon c'est une étude conjointe, donc je n'ai pas bien compris le sens du v?u. Je pense que nous sommes tout à fait d'accord sur le fond, mais je ne vois pas pourquoi la Ville de Paris devrait écrire à la R.A.T.P. puisque nous pilotons ensemble le tramway et qu'il n'y a pas de problème à ma connaissance venant spécifiquement de la R.A.T.P.

Je demande donc le retrait de ce v?u tout en étant bien évidemment disponible pour parler des rendus de cette étude que je n'ai pas encore, pas plus d?ailleurs que la Direction des Espaces verts.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Monsieur Yves CONTASSOT.

M. Yves CONTASSOT. - Je comprends la réaction d?Annick LEPETIT. Simplement, d'expérience, pour avoir géré la question des espaces verts sur la plateforme du tramway, lors d?un précédent mandat, je sais bien que quand la Ville n'exprime pas un point de vue un peu fort, la R.A.T.P. a tendance à considérer que ce n'est pas une vraie demande et que c'est elle qui décide in fine.

Le souhait que nous formulons est que la Ville dise qu'elle y tient, et cela ne posera pas de problème. J'ai bien compris que sur le fond on était d'accord. Ce v?u ne soulève pas de divergence de fond entre nous mais nous demandons simplement qu'on donne un signal. J'ai du mal à comprendre qu'on ne puisse pas donner un signal. Ce n'est pas un signe de défiance mais une demande d'encouragement dans ce sens. Je souhaite que vous puissiez donner un avis favorable et qu'on se retrouve sur le fond.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Madame LEPETIT, donnez-vous un signal, un encouragement ?

Mme Annick LEPETIT, adjointe, rapporteure. - Je veux bien répéter ce que je viens de dire, ce n'est pas la question de donner un signal ou un encouragement. Encore une fois, je n'ai pas connaissance de cette étude ni d'un problème avec la R.A.T.P. Je veux bien que l?on fasse un v?u pour rien, pour se faire plaisir, j?ai un peu l?impression que c?est cela. Ce n'est pas dans ma façon de faire. On pilote à plusieurs le projet du tramway. Quand je dis à plusieurs, cela signifie bien sûr la Ville de Paris, cela va de soi puisque c'est elle qui finance le plus, mais également le S.T.I.F., et la R.A.T.P. Nous tenons des comités de pilotage tous les mois. Quand j'ai découvert ce v?u en 3e Commission, j'ai évidemment découvert, comme vous d'ailleurs puisqu'il y a tout un paragraphe, que les plantes vivaces étaient sans doute préférables au gazon classique qui a été mis sur le premier tronçon du tramway, et j'ai appelé la R.A.T.P., pensant qu'elle en savait plus, et elle me dit qu'il faut maintenant que nous puissions travailler sur la base de ces tests qui sont en cours. Il n'y a pas de problème de calendrier avec le T3. Ne créons pas de problème là où il n'y en a pas.

En revanche, Monsieur le Maire, puisque nous parlons du tramway, il y a d'autres problèmes, je pense au matériel roulant mais là il n'y a pas de v?u, qui me semblent beaucoup plus graves que cette question de gazon. Je le dis ici solennellement, je m'engage, s'il y a le moindre problème, à ce que nous en parlions au prochain comité de pilotage qui a lieu la semaine prochaine, et nous saisirons évidemment la R.A.T.P. Mais pour le moment ce n'est pas le cas. Je ne vais pas voter un v?u qui aujourd'hui ne signifie rien.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Monsieur Yves CONTASSOT ?

M. Yves CONTASSOT. - J'ai cru comprendre qu?Annick LEPETIT s'engageait à mettre en ?uvre le v?u sans qu'on en ait besoin. Ce qui me paraît le plus important. S'il y a cet engagement, je le retire volontiers.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Voilà !

On a tous compris la même chose, c?est parfait.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 23.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2010, DVD 23).