Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, DEVE 31 - Signature avec la société CMO d'une convention définissant les conditions financières d'organisation d'un salon des antiquaires sur le plateau Joffre du Champ de Mars (7e). Vœu déposé par le groupe Centre et Indépendants relatif à l'organisation de manifestations sur le Champ de Mars.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2010


 

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous arrivons au projet de délibération DEVE 31, sur lequel le v?u n° 31 a été déposé par le groupe Centre et Indépendants. Il s'agit de la signature avec la société CMO d'une convention définissant les conditions financières d'organisation d'un salon des antiquaires sur le plateau Joffre du Champ de Mars dans le 7e arrondissement.

M. POZZO di BORGO interroge Mme GIBOUDEAUX.

M. Yves POZZO di BORGO. - S'agissant des problèmes existant sur le Champ de Mars, notre groupe, comme l?ensemble du Conseil de Paris, est mis devant le fait accompli à l'occasion de ce projet de délibération qui porte sur un sujet très sensible, alors que le Conseil de Paris s?est déjà prononcé, pour la plus grande vigilance et l?organisation de la concertation la plus large après les événements récents déplorés sur le plateau Joffre.

Notre groupe attire l?attention du Conseil de Paris sur l?effondrement d?une partie du parquet d?exposition en raison de l?usure du sol du plateau Joffre dont les conséquences auraient pu être graves sur le public et les incidents qui ont marqué cette manifestation : utilisation du plateau comme parking par un voiturier aux services payants. C'est un peu surprenant.

Compte tenu de la recrudescence des demandes d'occupation du Champ de Mars, afin de limiter l?occupation de cet espace à des opérations exceptionnelles et dont l'impact sur l'espace sera strictement encadré, nous souhaitons, en ce qui concerne les autorisations sur ce Champ de Mars, que l'on ait un peu de vigilance.

On fait un peu n'importe quoi ; cette manifestation commerciale ne devait pas y être, ce n'est pas normal. On l'avait mise à l'époque, il y a très longtemps, sur les quais ; revenir sur le Champ de Mars, ce n'est pas sérieux. Je ne comprends pas pourquoi cette autorisation a été donnée.

Nous demandons dans ce v?u qu?il y ait une interdiction absolue d?implantation sur les pelouses et espaces verts plantés, parce que cela coûte cher, et Mme GIBOUDEAUX pourra nous dire combien cela a coûté?

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - L?heure tourne, Monsieur POZZO di BORGO.

M. Yves POZZO di BORGO. - Deuxièmement, que nous interdisions toute manifestation commerciale sur l'ensemble du Champ de Mars.

C'est un peu de bon sens.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Monsieur le Président.

Je donne la parole à Mme Fabienne GIBOUDEAUX pour donner l'avis de l?Exécutif.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, au nom de la 4e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.

Il est fait référence aux événements qui sont organisés sur le Champ de Mars et le plateau Joffre.

La Ville s'efforce de limiter au maximum les manifestations sur le Champ de Mars et de les circonscrire au plateau Joffre. Vous faites référence à l'organisation du Salon des Antiquaires et nous avons tout à fait conscience de l'impact négatif que peuvent avoir ce genre de manifestations.

Dans votre v?u, vous adoptez une position plus systématique, car vous demandez l'interdiction des manifestations à la fois sur le plateau Joffre et sur les pelouses du Champ de Mars.

Des manifestations organisées par l'Etat et qui ne dépendent donc pas uniquement de la Ville se font chaque année et ont aussi un impact tout à fait négatif sur le Champ de Mars. Nous n'avons pas souvent le choix ; nous subissons beaucoup ces manifestations.

Vous faites référence à un comité de suivi du Champ de Mars. Un groupe de travail a été créé pour réfléchir à la façon d'améliorer ces organisations pour avoir un impact moins négatif, à la fois pour les riverains et pour ce que peuvent supporter le Champ de Mars et le plateau Joffre.

Nous avons proposé à notre dernière réunion du 19 janvier de mettre en place une commission d?examen des demandes de manifestations regroupant la mairie d'arrondissement, les cabinets des adjoints et les directions de la Ville concernées. Cette commission, dont le principe doit encore être acté par le Maire de Paris, aurait, comme pour les Champs-Élysées, un avis consultatif, mais devrait permettre de parvenir à une position consensuelle pour la plupart des demandes.

Cela a été très bien accepté par tous les membres du groupe de travail des commissions qui se sont mises en place ; je pense que c'est une piste, en tout cas, que l'on doit approfondir.

Par ailleurs, je voudrais vous dire qu'il y a des manifestations parfois associatives ou à l'initiative de la Mairie de Paris qui sont plutôt bien organisées et qui n'ont pas forcément un impact négatif sur le site.

C?est pourquoi nous ne pouvons pas avoir une position tout à fait systématique et toutes ces demandes doivent être regardées très finement par cette commission.

C'est pour cela que je vous demande de retirer votre v?u.

(M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, remplace M. Christian SAUTTER au fauteuil de la présidence).

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Monsieur POZZO di BORGO, retirez-vous votre v?u ?

M. Yves POZZO di BORGO. - Oui.

Je remercie Mme GIBOUDEAUX.

Si on parvient assez vite à des résultats, et je vous demande justement d'agir un peu dans l'urgence dans cette affaire, ce sera vraiment une bonne initiative, un bon résultat du groupe de travail.

Je vous fais confiance, peut-être pas sur le deuxième v?u mais on y reviendra, et je retire le v?u en fonction de ce que vous m'avez dit là.

On verra peut-être par la suite s'il faut y revenir.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Donc vous retirez votre v?u.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DEVE 31.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté à l?unanimité. (2010, DEVE 31).